La médecine chinoise moderne


Par Le soleil de la Floride

On peut dire que la médecine chinoise moderne et sa cousine, la médecine tibétaine, sont toutes les deux le prolongement d’une médecine traditionnelle fondée sur une théorie du fonctionnement de l’être humain en bonne santé, d’un point de vue physiologique, psychologique, anatomique, etc.

A la différence des médecines occidentales conventionnelles qui traitent les maladies dont un sujet peut être atteint, la médecine chinoise est avant tout une médecine de prévention, bien qu’elle puisse être curative si nécessaire.  

La médecine chinoise cherche avant tout à maintenir et/ou augmenter l’état de bonne santé d’un sujet par une gestion de l’équilibre de l’énergie interne, appelée « qi » (ou chi), qui circule  au niveau des méridiens. La médecine traditionnelle chinoise  utilise généralement les exercices énergétiques (Qi Gong, Taiji Quan ou Tai Chi Chuan, Kung Fu…), la diététique, l’acupuncture et la moxibustion ainsi que le massage et la pharmacopée.

Par sa forte imbrication dans la culture chinoise, on retrouve dans cette médecine l’ensemble des concepts de sa culture d’origine : le qi (l’énergie de l’être) ainsi que le principe du yin et du yang (les 2 symboles de la bipolarité des choses). Le tout en interaction (Wu Xing) avec les cinq éléments de l’univers, soient le feu, l’eau, la terre, le bois et le métal. 

Il faut également savoir que de nos jours sont proposées, à côté de la médecine chinoise traditionnelle modernisée, de nombreuses thérapies dites « chinoises » sans réels capacités thérapeutiques… alors attention!

 

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la prochaine en vous espérant heureux et en santé!