La paralysie du sommeil


Par Le soleil de la Floride

« Je suis conscient, j’ai l’impression d’être réveillé, mais je n’arrive pas à bouger ». Ce phénomène, considéré comme mystique par certains, a une explication scienti-fique. Il s’agit de la paralysie du sommeil.

Comment se manifeste la paralysie du sommeil ?

Lorsque cela se produit, le sujet a l’impression d’être réveillé et essaie de sortir de son sommeil, en vain. Impossible pour lui de bouger son corps. A cela s’ajoute une sensation d’étouffement. Certains témoignages de paralysie du sommeil évoquent également la présence menaçante d’une personne à leurs côtés.

« La paralysie du sommeil peut durer quelques secondes à quelques minutes et provoque naturellement de la peur et de l’angoisse chez la personne qui en souffre », précise le Dr Royant-Parola. En réalité, le sujet respire normalement. Il pense être tout à fait conscient mais il se trouve entre le rêve et la réalité. « Sa perception des choses est biaisée, il y a tromperie des sens ». La paralysie s’accompagne parfois d’hallucinations visuelles et auditives.

Paralysie du sommeil : comment expliquer ce phénomène ?

Notre sommeil est constitué d’une succession de cycles qui s’enchaînent tout au long de la nuit. La paralysie du sommeil survient généralement pendant la phase de sommeil paradoxal. Durant cette période, qui dure de 15 à 20 mn, l’activité cérébrale est intense puisque c’est à ce moment-là que surviennent les rêves. La paralysie du sommeil apparaît soit :

  • quand la personne est dans un sommeil paradoxal, et sur le point de se réveiller.
  • très peu de temps après l’endormissement, quand on bascule de l’éveil au sommeil.

Pendant le sommeil paradoxal, le corps devient naturellement atonique (nous ne bougeons pas). Voilà pourquoi, les personnes qui expérimentent une paralysie du sommeil n’arrivent pas à bouger.

Des sujets plus prédisposés que d’autres ?

On estime que 30 à 40 % de la population a connu (ou connaîtra au moins une fois) une paralysie du sommeil. Ce trouble peut toucher absolument tout le monde mais il n’est pas fréquent. Les personnes ayant déjà des troubles du sommeil ne sont pas plus exposées que les autres, sauf les narcoleptiques chez qui la paralysie du sommeil peut être chronique.

Que faire en cas de paralysie du sommeil ?

La panique et la frayeur sont les deux réactions naturelles qui surviennent pendant une paralysie du sommeil. Les personnes touchées tentent alors de se réveiller pour sortir de cette situation oppressante. Or, « il ne faut pas lutter contre cette paralysie du sommeil en tentant à tout prix de se réveiller. Au contraire, il faut se laisser aller, ne pas paniquer pour réussir à se rendormir. La paralysie disparaît d’elle-même », explique le Dr Royant-Parola.

Il n’existe pas de traitement pour soigner la paralysie du sommeil. Mais, en cas de doute sur ce qui vous arrive, consultez un médecin qui saura vous expliquer ce trouble d’un point de vue physiologique. « La plupart des gens qui ont déjà vécu une pa-ralysie du sommeil n’en parlent pas et ne cherchent pas à savoir ce que c’est, puisque c’est un phénomène qui n’est pas fréquent », conclut-elle.