Phytothérapie : les mille et un bienfaits des plantes

Phytothérapie : les mille et un bienfaits des plantes


Par Le soleil de la Floride

Du ginseng pour lutter contre la fatigue, de la valériane pour traiter l’insomnie, de l’écorce de saule pour soulager les maux de tête, de l’échinacée pour apaiser les symptômes du rhume… De nombreuses plantes sont connues pour leurs effets curatifs sur plusieurs maladies et infections.

La phytothérapie, qui consiste à soigner divers maux à l’aide de plantes ou de substances d’origine végétale, est d’ailleurs l’un des plus anciens modes de soins de santé. Ce savoir, acquis par l’expérimentation, s’est transmis de génération en génération depuis des siècles et est aujourd’hui de plus en plus reconnu — les propriétés curatives de certaines plantes ont en effet été démontrées scientifiquement.

Ainsi, vous pouvez consulter un phytothérapeute (en cabinet privé, dans un centre de santé, dans une boutique de produits naturels, etc.) pour traiter diverses affections telles que les problèmes digestifs, les douleurs musculaires, les problèmes de peau et même la dépression légère. La phytothérapie n’est toutefois pas indiquée pour soigner les maladies dégénératives ou les maladies graves telles que le cancer.

Lors d’une consultation, qui dure généralement entre 45 et 90 minutes, le phytothérapeute procède à un bilan de santé et des habitudes de vie, puis à l’analyse des symptômes. Il recommande ensuite un plan de traitement (nécessitant ou non un suivi régulier), qui pourra agir en complémentarité avec celui prescrit par un médecin, le cas échéant. Il s’agit la plupart du temps de plantes, sous forme de gélules, de tisanes, d’onguents, etc., quoiqu’un changement de diète ou davantage d’activité physique puissent aussi être prescrits.