Comment prévenir les infections urinaires?


Par Le soleil de la Floride

Sensation de brûlure lors de la miction, pesanteur dans le bas ventre, envie persis­tante d’uriner…

la cystite, communément appelée « infection urinaire », est une inflammation de la vessie. Celle-ci est provoquée par la prolifération des bactéries intestinales, lesquelles migrent des régions anale et vulvaire à la vessie en passant par l’urètre.

Cette infection touche presque uniquement les femmes. Cela s’explique notamment par la proximité entre l’anus et l’ouverture externe de l’urètre et par le fait que l’urètre féminin fait à peine 4 cm de longueur, ce qui permet aux bactéries d’accéder facilement à la vessie. Il faut également savoir que tout ce qui empêche la vessie de se vider complètement (le port d’un dia­phragme, par exemple, peut comprimer l’urètre) favorise la cystite, les bactéries ayant alors le temps de se multiplier.

 

Pour prévenir les infections urinaires, il est notamment conseillé :

  • De boire au moins 1,5 litre d’eau par jour afin d’éliminer les bactéries;
  • De ne pas retenir son envie, ce qui permettrait aux bactéries de se multiplier;
  • De veiller à avoir un bon transit intestinal afin d’éviter que des microbes stagnent dans le rectum;
  • De s’essuyer de l’avant vers l’arrière pour ne pas propager les bactéries;
  • De laver les régions anale et vulvaire quotidiennement, en douceur et en évitant les produits parfumés et les douches vaginales;
  • D’uriner après une relation sexuelle, car celles-ci facilitent la migration des bactéries vers la vessie;
  • De changer régulièrement tampons et serviettes hygiéniques, le sang étant propice au développement des bactéries.

 

Si vous croyez souffrir d’une infection urinaire, consultez votre médecin et buvez beaucoup d’eau afin d’éliminer les bactéries. Boire abondamment diluera en outre l’urine, ce qui diminuera la sensation de brûlure lors de la miction.

 

Il existe 3 types d’infections urinaires : la cystite (la plus courante), l’urétrite (infection de l’urètre transmissible sexuellement) et la pyélonéphrite (inflammation du rein et de la cavité du rein collectant les urines).