CÉLÉBRATION  PHOTOGRAPHIQUE ET  RENCONTRE INUSITÉE

CÉLÉBRATION PHOTOGRAPHIQUE ET RENCONTRE INUSITÉE


Par Denise Dumont

Comment l’homme d’affaires  Michael Patrick O’Neill s’est littéralement retrouvé « sous l’eau » pour devenir l’un des photographes de vie marine mondialement reconnu ? Et comment ce passionné de la nature aquatique est aussi devenu amoureux de la Québécoise « la plus connue en Floride » ?

Ses photographies ont été présentées dans de nombreuses publications comme le National Geographic Magazine, BBC Wildlife, The New York Times, etc. Il y a quelques semaines, Le Soleil de la Floride a eu le privilège de s’entretenir avec le photographe afin de discuter de son magnifique recueil de la vie marine floridienne, et de la rencontre de la femme de sa vie.  

Intitulé « Meet Me Underwater, a Photographic Celebration of Florida’s Aquatic Wonders », cet ouvrage magnifique mérite d’être déposé en permanence sur la table d’appoint de votre résidence de Floride. Livre exceptionnel, il contient peu de mots, mais combien de leçons ! 

Les photos splendides et touchantes des créatures marines de Floride en action sont accompagnées d’informations captivantes qui humaniseront davantage vos prochaines visites en eau douce ou salée. 

Toute une plonge !

Comment devient-on un photographe de vie marine couronné de succès ?

Originaire de San Paolo au Brésil, Michael raconte que lorsqu’il était enfant : « ma maison était comme un zoo, j’avais des aquariums partout et aussi, j’aimais beaucoup la pêche ». Ce n’est toutefois qu’en 1991, à son arrivée en Floride après avoir travaillé quelques années dans le monde corporatif à New York, qu’il a recommencé à pêcher et fait la découverte de la plongée sous-marine. « Je suis devenu accro très rapidement, jusqu’à plonger 222 fois par an ! »  

Après avoir loué une caméra étanche pour le plaisir de ramener des souvenirs de d’un voyage de plongée avec des amis, Michael s’est rendu compte que, le poisson qui avait mordu à l’hameçon, c’était lui ! Doté de passion et de respect pour la faune marine, son œil vif, son souci de la perfection et sa patience d’ange l’ont rendu réputé. « J’ai encore ces premières photos de voyage et je ne les montrerai jamais tellement elles sont mauvaises », dit-il en rigolant !

Très humble, il résume la photographie animalière à attendre 99 % du temps et à appuyer sur le bouton de l’appareil 1 % du temps. Mais ce n’est pas aussi simple que cela. Il y a la planification des expéditions, les dangers encourus, après tout, même avec respect de l’environnement visité, il est un intrus… 

« La bête la plus dangereuse que j’ai rencontrée s’appelle l’Homme. J’ai failli me faire écorcher par les élises d’un moteur à plusieurs reprises, on m’a même oublié en mer ! C’était affreux, être seul en eau profonde durant plus d’une heure à attendre sans savoir si on me retrouverait. » Mais rarement il a été menacé par les animaux… mis à part une rencontre avec un alligator dans les Everglades qui aurait facilement pu être fatale; « j’essayais de photographier une femelle avec ses petits et me suis approché trop près. Je ne ferai plus jamais l’erreur, croyez-moi ! » 

L’entrepreneur 

Au bout du compte, pour que le hobby devienne un métier, il fallait trouver le moyen de rendre profitable les photos. Le métier de photographe sous-marin n’est pas en grande demande et les likes sur Facebook ne paient pas les factures à la fin du mois !

Michael s’est souvenu « qu’enfant, j’étais fasciné par ces animaux et je me suis dit que la plupart des enfants le sont aussi ». C’est alors que l’idée de créer des livres pour les jeunes de tous âges, les intéressant à la lecture, à la science et la conservation de la vie marine lui est venue. Il a formé sa maison d’édition, Batfish Books, et développé en parallèle un programme de présentation qui l’a conduit à rencontrer, dans les écoles de 26 États au pays, en France et au Brésil, plus de 500 000 enfants.

En tout, il a publié huit livres et ils sont disponibles pour achat sur son site Web. Ses magnifiques photos sont aussi disponibles pour achat.

Coup de cœur pour sa belle Québécoise

Il y a plus de deux ans, Michael a rencontré la femme de sa vie par hasard dans un magasin Apple, en attente de service. Marie Poupart, journaliste et blogueuse bien connue des Québécois, fait elle aussi découvrir depuis belle lurette, la « vraie » Floride via son livre et son Facebook.

Après leur rencontre fortuite, Marie, aimante de la nature, accepte l’invitation de Michael pour faire une randonnée en kayak avec des amis. L’expédition s’avère pénible et Marie attaque le parcours comme une championne. À la ligne d’arrivée, Michael Patrick O’Neill était convaincu qu’il avait devant lui, la femme de sa vie ! Les deux se complètent harmonieusement et tout comme Marie, le plongeur-photographe  incite les gens à sortir des sentiers battus pour apprécier les trésors floridiens sous un autre angle. « Les explorations commencent à notre porte, la Floride est un joyau et j’encourage les lecteurs du Soleil à aller nager avec les lamantins, faire du kayak et visiter les Everglades et vivre des moments exceptionnels avec la nature », conclut Michael.

Vous aurez la chance de rencontrer Michael Patrick O’Neill et sa charmante fiancée, le 4 décembre prochain à 11h00 au Loggerhead Marinelife Center à Juno Beach pour une présentation et signature du livre « Meet Me Underwater ». Profitez-en pour les féliciter, non seulement pour tous leurs efforts de faire connaître la vraie Floride, mais aussi pour leur mariage qui arrive à grands pas !

 

Pour les livres : www.batfishbooks.com  

Pour les photos : www.MPOstock.com 

Présentation du 4 décembre 11h00 : 

Loggerhead Marinelife Center

14200 US Highway 1, Juno Beach, FL 33408

561 627-8280 poste 123