Ordonnance d’éliminer les iguanes

Ordonnance d’éliminer les iguanes


Par Denise Dumont

Depuis les cinq dernières années, la population d’iguanes verts a explosé dans la région sud floridienne. Selon une directive publiée en juillet 2019, la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission (FWC) demande aux résidents « de tuer les iguanes verts sur leur propre propriété ».

La recommandation, rapidement adoptée par les résidents exaspérés, s’en est suivie d’un incident qui a incité des responsables de l’État à clarifier cette directive. Un homme, chargé de l’entretien des piscines, a été atteint par le ricochet d’un tir de chasseur d’iguanes et la FWC rappelle à la population que la Floride n’est pas le Far West !

Capture et débarras
Chaque ville possède des règles qui varient légèrement, mais toutes obéissent à la loi stipulant que les iguanes verts (Iguana iguana) sont une espèce envahissante non indigène qui n’est protégée que par la loi anti-cruauté.

Les iguanes peuvent donc être capturés, tués et retirés de la propriété privée à tout moment sans permis spécial. Selon la loi, ils peuvent être attrapés à la main, à la perche, au filet ou avec des cages et doivent être tués « humainement ».
La définition, plutôt vague, réfère à une mort sans souffrance.
Les iguanes peuvent être tués par balle mais un fusil à plomb ne peut pénétrer la cuirasse épaisse d’un iguane adulte. Il est fortement conseillé d’engager un tireur professionnel pour accomplir la tâche.
Aucun poison n’est enregistré pour tuer légalement des iguanes ou autres reptiles en Floride. Il faut aussi consulter les autorités de votre ville pour connaître les ordonnances locales sur les options pour disposer des iguanes morts.

Dévastations coûteuses
La végétation en prend un coup ! Cette grande population de reptiles ingurgite voracement la verdure au point tel qu’il est impossible pour les résidents, qui habitent principalement près d’un canal ou un cours d’eau, de faire pousser fleurs ou potager. En plus, ces animaux préhistoriques causent des dommages considérables aux infrastructures en creusant des terriers qui érodent et effondrent les trottoirs, les fondations, les digues, les bermes et les berges des canaux.
Ils rasent en un temps record les arbres à feuillage et à fleurs, la plupart des fruits (sauf les agrumes) et presque tous les légumes. Même les épines de bougainvilliers sont une douceur pour leur palais.
Rassasiés, ils laissent ensuite leurs excréments en guise de pourboire.

Les ennemis
En ville, au cours des années, les iguanes se sont fait des ennemis. Les ratons laveurs ont appris à aimer leurs œufs tandis que les serpents, les faucons, les aigrettes et les hérons aiment s’emparer d’iguanes naissants. Mais leur fenêtre d’opportunité est limitée et la survie des iguanes dépasse l’entendement.
Ils sont habiles dans l’eau, ils grimpent les arbres et les murs plats, ils peuvent tomber d’une hauteur de plus de 30 pieds sans se blesser. Les électrochocs ne les affectent pas et ils sont des coureurs rapides et robustes. Comme tous les reptiles, les gels de longue durée les affectent et il n’est pas rare de voir des iguanes tomber des arbres parce qu’ils sont gelés, mais ils ne sont pas morts. C’est toutefois une occasion facile de s’en débarrasser.
Les clôtures à mailles de chaîne constituent un danger commun pour les iguanes adultes qui restent coincés et incapables de sortir de la clôture.

Rappelez-vous que ces animaux ont la capacité d’être agressifs et dangereux.

Ils peuvent provoquer des égrati-gnures profondes, donner des coups avec leur queue musclée, infliger de graves morsures sans oublier que leur salive est infestée de bactéries.
Les iguanes sont aussi un casse-tête pour les compagnies fournissant l’électricité. Key Energy Services, distributeur dans les Florida Keys, a dû dépenser 91 000 $ pour la fabrication de couvercles de fibres de verre qui serviront à empêcher les iguanes, qui prélassent sur les transformateurs, de causer des pannes de courant régulières. Il a été observé qu’un iguane a survécu à un choc de 69 000 volts.

Les nourrir est contre la loi… vous comprenez pourquoi ?