La Retraite à 30 ans pour Maude-Aimée Leblanc
Photo @ Maude-AiméeLeblanc

La Retraite à 30 ans pour Maude-Aimée Leblanc


Par Anne Josee Beland

Sept ans après avoir effectué son entrée dans le monde du golf, la Québécoise Maude-Aimée Leblanc a annoncé récemment dans une publication Facebook, qu’elle tournait la page sur sa carrière de golfeuse.

« J’ai pris la décision de me retirer du golf professionnel. Avec le temps, j’ai réalisé que cela n’avait jamais été mon rêve et que le golf ne me rendait pas heureuse, même après de bonnes performances » mentionne-t-elle via les réseaux sociaux.

Lors cette déclaration, Maude-Aimée mentionne qu’elle veut passer à autre chose. « J’ai toujours voulu faire quelque chose de plus significatif avec ma vie que de frapper une petite balle blanche », écrit-elle.
Son état d’esprit démontre clairement qu’elle n’était plus heureuse dans cette routine et qu’elle ne considérait plus le golf comme une passion ou un morceau important de sa vie.

Parcours bien rempli
L’athlète, originaire de Sherbrooke, a débuté la pratique du golf à l’âge de cinq ans. Elle avait d’abord percé dans les rangs universitaires américains sur la NCAA en se taillant une place au sein de l’équipe de l’Université Purdue, où elle avait étudié en psychologie. C’est en 2012 que Maude-Aimée avait finalement fait le grand saut chez les professionnelles de la LPGA, et ce, dès sa première tentative.
Ce n’est pas la première fois que la golfeuse de 30 ans se remettait en question. Rappelons-nous que déjà après quelques saisons difficiles dans la LPGA, elle avait fait une pause et était retournée en Estrie pour faire le point. Entre temps, une blessure à l’épaule était venue brouiller les cartes et du même coup, ralenti sa progression sur le circuit. Elle avait toutefois atteint l’apogée de sa carrière en 2016 sur le circuit de la LPGA et le circuit Symetra. En 2017, elle avait obtenu son meilleur résultat en carrière, soit une 7e place à l’Omnium d’Australie avec un total de
-5 (71-68-73-75 = 287).

Malheureusement, en 2018, Maude-Aimée avait terminé 51e au classement de la LPGA, et n’avait pu se qualifier pour les tournois du circuit pro en 2019.

À la suite d’une autre pause et de son mariage durant l’hiver, elle avait participé aux tournois du circuit satellite de la LPGA, le circuit Symetra, avec l’objectif de terminer dans le top 10, ce qui lui permettrait de réclamer sa carte de la LPGA en 2020.
Cependant, les résultats n’ont pas comblé ses attentes et Maude-Aimée, sentant qu’elle n’avait plus la même passion pour son sport, a décidé de tourner la page. Au total, elle aura accumulé des bourses de 367 000 $ durant sa carrière.