ASSURANCE  VOYAGE  MISE À JOUR

ASSURANCE VOYAGE MISE À JOUR


Par le soleil de la floride

Sans assurance voyage, très peu de snowbirds viendront en Floride l’hiver prochain. C’est du moins l’opinion générale des membres de la diaspora québécoise habitués aux hivers cléments du Sud.

À la suite de plusieurs demandes de la part de lecteurs assidus, Le Soleil de la Floride s’est penché sur le dossier afin d’éclairer la situation.

Règle générale
Après avoir contacté des représentants de diverses compagnies d’assurance voyage, nous avons découvert qu’une règle maitresse préside.

L’émission des couvertures et forfaits d’assurance pour les voyages est dictée par les avertissements émis par le gouvernement du Canada.
Depuis le 13 mars 2020, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a recommandé aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel dans le but de protéger leur santé et celle de la population.

Directement lié à la COVID-19, l’avertissement présentement en cours est de niveau trois sur quatre et il se lit comme suit :
« Évitez les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada et évitez tout voyage à bord de navires de croisière, et ce, jusqu’à nouvel ordre ».
Alors qu’au niveau quatre, il faut éviter tout voyage pour contrer la propagation de la maladie au Canada et à l’échelle mondiale.

Acheter une police actuellement
Chez CAA-Québec, il est toujours possible de se procurer ou de renouveler un contrat annuel d’assurance voyage mais des restrictions de couverture s’appliquent.

Depuis le 13 mars 2020, date du premier avis du gouvernement canadien d’éviter les voyages hors du pays, les assurances voyage souscrites pour les visites à l’étranger ne couvrent pas la COVID-19.

Toujours selon CAA-Québec, les assu-rances acquiescées avant cette date peuvent couvrir la COVID-19, notamment si le voyage doit être annulé à cause d’elle. Toutefois, si le départ a eu lieu après la publication d’un avis officiel d’éviter les voyages, essentiels ou non, pour une destination précise ou générale, comme c’est le cas pour la pandémie, bien la condition COVID-19 n’est pas couverte.

Il n’y aurait donc aucun remboursement pour les soins médicaux d’urgence nécessaires pour traiter cette maladie, ni pour les frais occasionnés par l’interruption du voyage.
Chez Croix Bleue, les nouvelles ventes d’assurance voyage sont temporairement interrompues jusqu’à nouvel ordre et les assurés actuels doivent contacter leur représentant pour obtenir les renseignements appropriés.

Prix et variations
L’ouverture de la frontière canado-américaine changera certainement la donne. Et lorsque l’avis de voyage, émis par l’ASPC, sera dégradé au niveau un ou deux, les compagnies d’assurance devraient ouvrir boutique à nouveau.

Derrière les coulisses, on dit qu’il est tout à fait possible qu’un forfait particulier soit émis pour les Canadiens désirant retourner en Floride. Mais cela n’est que spéculation.

Quant au coût d’une police d’assurance voyage après la pandémie, Cheryl Golden, directrice du marketing chez InsureMyTrip, aux États-Unis, affirme que quelques pourcentages de remboursement seront réduits, mais que sa compagnie n’a pas eu vent qu’une hausse de prix s’en vient.

Espérons qu’il en sera de même du côté canadien !