Bris des conduits d’égouts… du régulier à Fort Lauderdale

Bris des conduits d’égouts… du régulier à Fort Lauderdale


Par Denise Dumont

L’infrastructure de la ville de Fort Lauderdale est en délabre !
Six ruptures majeures d’égouts en décembre dernier ont déversé près de 127 millions de gallons de déchets nauséabonds dans les rues, les cours d’eau et les voies navigables de la ville.

Les gens ont dû faire bouillir l’eau des semaines durant avant de se brosser les dents, certaines rues étaient fermées à la circulation à cause des écoulements de matières putréfiées et les odeurs répugnantes ont perduré. La ville a dû procéder au nettoyage des rues et des parterres souillés par les déversements.
La semaine dernière, il s’agissait d’un bris dans une conduite d’égout de 42 pouces près de George English Park. Cette semaine, une ligne principale a éclaté dans le quartier de Harbour Beach. Ensuite, deux conduites d’eaux usées se sont éventrées.
Les résidents en ont marre de ces ruptures du système d’égout et ils savent pertinemment que ce n’est pas demain le jour où il sera remplacé. Mais les efforts vont bon train.

Le circuit existant
Le mois dernier, les commissaires de la ville de Fort Lauderdale ont donné le feu vert pour débloquer 65 millions de dollars qui serviront à remplacer les sept miles et demi de la canalisation principale. Il était prévu qu’au moins 600 millions de dollars allaient être investis dans le projet de restauration de l’infrastructure de toute façon.

Installé au début des années 1970, le système est fondamentalement composé de tuyaux de fonte de circonférences variées.
Deux entrepreneurs ont été choisis pour effectuer le travail en mode accéléré. L’un travaillera à partir de l’extrémité nord de la ligne et l’autre à partir de l’extrémité sud.
Ils prévoient de se rencontrer au centre et si tout va bien, le projet pourrait être achevé dans 16 à 18 mois.

Autres raisons à l’urgence
Les rapports suggèrent que les tuyaux en fonte, installés il y a 50 ans, sont tout simplement à la fin de leur cycle de vie. De plus, l’intrusion d’eau salée amène du sable et de la saleté et avec des marées plus hautes, les experts pensent que cela provoque un impact substantiel sur la corrosion et l’affaiblissement des tuyaux.

Une pétition, qui est rendue à plus de 12 000 signatures depuis janvier dernier, fait appel aux commissaires de la ville pour l’adoption d’un moratoire sur la construction de nouveaux développements rési-dentiels.
Un moratoire similaire avait été proposé en 2016, après plusieurs fuites d’eaux usées. Au lieu de cela, la ville a créé le Groupe de travail sur l’infrastructure. Et depuis, elle a également inclus des efforts d’assainissement de l’environnement en ajoutant des aérateurs pour produire de l’oxygène à l’eau du George English Lake et la Middle River pour contrer les dommages causés par les écoulements de millions de gallons d’égout.

La ville procède à des tests d’échantillonnage de l’eau à 13 endroits différents. Les résidents peuvent vérifier les mises à jour en consultant les résultats des tests sur le site de la ville.