NAPLES RENAÎT DOUCEMENT

NAPLES RENAÎT DOUCEMENT


Par Sandra Belzile

La ville de Naples, située sur la côte sud-ouest de la Floride, reprend tranquillement vie.

Reconnue pour ses plages de sable blanc, ses terrains de golf et boutiques haut de gamme, la reprise des activités de la ville en bordure du golfe du Mexique est très bienvenue.
C’est ce que Patricia Gandolfo a raconté au Soleil de la Floride.
Résidente française de Naples et agent immobilier dans la région, elle signale que « les gens sont très contents de sortir et enfin, on revient à une petite normalité ».
Le centre-ville est plus animé avec les terrasses qui sont ouvertes, les restaurants qui sont passés de 25 % à 50 % de leur capacité d’opération et les gyms qui ont également ouvert leurs portes. Les mesures de désinfection sont strictes, tout comme pour celles des salons de coiffure et de beauté qui ont aussi repris leurs activités.

Plages
Patricia relate qu’il y a quelques semaines, « les plages de Naples ont rouvertes, mais les gens de la côte est sont venus et les restrictions n’ont pas été respectées. Les plages ont dû fermer de nouveau pendant quelques jours. Elles ont rouvertes avec de nouvelles mesures plus restrictives durant le week-end. Les heures d’ouverture des plages sont restreintes de 7h à 11h le matin et de 17h au coucher du soleil. En semaine, elles sont ouvertes du lever jusqu’au coucher du soleil. »

Les restrictions des plages et activi-tés dans la région de Naples sont détaillées sur le site
www.paradisecoast.com

Unique
« Naples, c’est la perle du Sud-ouest de la Floride qu’on appelle Paradise Coast » déclare Patricia. « L’unicité de Naples est de ne pas avoir à traverser de pont pour se rendre à la plage. Il y a 17 km de plage tout au long de la ville et en cinq-dix minutes, on y est. En plus, on peut profiter d’un trafic réduit » ajoute-t-elle.
Elle fait également remarquer que Naples n’est qu’à deux heures de route de Miami, trois heures de Tampa et trois heures et demie d’Orlando.
Marché immobilier
Agent immobilier pour Engel & Völkers Real Estate Company, Patricia Gandolfo précise que « d’après les chiffres du Naples Area Board of REALTORS®, le mois de mars est tout à fait correct, n’ayant pas connu tant de baisse, car il y a eu des fermetures de contrats.
Le problème est le mois d’avril où tout a été retardé en termes de visites de propriétés, de fermetures de contrats et de travaux de construction. Le mois d’avril n’a pas été bon. »
Mais il y a en ce moment de
l’activité !

D’après Patricia, les Américains du Nord, ne pouvant pas sortir du pays, viennent louer pour l’été en Floride. Au passage de la frontière flori-dienne, ils doivent signer une déclaration promettant de se placer en quarantaine durant 14 jours.
« Comme il n’y a pas de voyage à l’étranger cette année, les locations saisonnières, qui normalement se font en hiver, sont maintenant en hausse pour l’été chez les visiteurs américains. J’ai aussi beaucoup d’appels de gens du Nord qui anticipent leur retraite et qui veulent fuir les grandes agglomérations. Ils disent que dès que le lockdown sera terminé, ils descendront au sud-ouest de l’État pour acheter », raconte Patricia. Elle ajoute : « Nous n’aurions que six mois d’inventaire, ce qui n’est pas énorme.
Le peu d’inventaire que nous avons fait en sorte que le marché immobilier est régulé ».
Et si Naples est reconnue pour son côté luxueux avec ses énormes maisons en bordure du golfe, Patricia indique qu’il existe également un marché abordable, à moins de dix miles de la plage, où on peut trouver des condos à partir de 140 000 $ et plus.