LA COVID-19  AFFECTE PARTOUT, Y COMPRIS en FLORIDE

LA COVID-19 AFFECTE PARTOUT, Y COMPRIS en FLORIDE


Par Louis S. St. Laurent

Il y a six mois, les États-Unis et le Canada ont commencé à être touchés par la COVID-19, puis la frontière canado-américaine a finalement été fermée à tous, à l’exception des services essentiels.

La frontière est toujours fermée et personne ne sait quand elle ouvrira à nouveau. Cela pourrait affecter le tourisme en Floride pour la saison à venir.

Actuellement, 16,1 millions de personnes perçoivent encore des prestations de chômage traditionnelles en provenance de leur État. Les prestataires avaient également reçu 600 $ par semaine à titre d’aide fédérale, en plus des prestations fournies par leur État respectif. Ce paiement hebdomadaire de 600 $ est maintenant expiré et le Congrès et le président Trump n’ont pas réussi à adopter un nouveau projet de loi prolongeant ces avantages sociaux. Le Congrès a maintenant ajourné alors que des millions de personnes sont sans travail et que les entreprises ferment à cause du coronavirus.

Même avec une augmentation récente de 1,6 million de nouveaux emplois pour juillet, seuls 40 % des emplois initialement perdus à cause de la COVID-19 ont été récupérés. Une augmentation des cas de virus dans le Sud et dans l’Ouest du pays a stoppé la reprise économique rapide ; les bars, les restaurants et d’autres entreprises ont dû retarder ou annuler leurs plans de réouverture et de réembauche du personnel. Il y a maintenant près de 23 millions de personnes aux États-Unis qui risquent d’être expulsées de leurs foyers en raison du non-paiement de leurs loyers. Actuellement, 31,3 millions de personnes reçoivent des prestations de chômage sous diverses formes. Environ 26 % des personnes, qui ont été rappelées au travail, ont été informées qu’elles pourraient à nouveau perdre leur emploi si le Congrès n’adoptait pas un deuxième projet de loi prolongeant l’aide versée.

En Floride, l’industrie touristique a été la plus touchée par le virus. L’aide hebdomadaire au chômage fournie par l’État est plafonnée à 275 $ par semaine. Les chômeurs subsistaient grâce à la prestation fédérale supplémentaire de 600 $, qui n’est plus disponible en raison de l’inaction du Congrès et du président Trump.