LES ARNAQUES QUI PEUVENT AFFECTER LES CANADIENS VISITANT LA FLORIDE

LES ARNAQUES QUI PEUVENT AFFECTER LES CANADIENS VISITANT LA FLORIDE


Par Louis S. St. Laurent

Il y a tellement d’escroqueries aujourd’hui pour frauder des individus qui répondent de bonne foi à des messages et qui se font arnaquer. Et cela implique des appels prétendant provenir de l’IRS (Internal Revenue Service) des États-Unis et de l’administration de la sécurité sociale. Rappelez-vous que ces agences ne contactent pas les individus par téléphone, donc tout appel prétendant provenir du gouvernement est frauduleux. L’an dernier, des Canadiens ont été contactés pour exiger le paiement d’une fausse taxe sur l’achat de leur propriété en Floride. On leur disait qu’ils devaient immédia-tement envoyer à l’IRS un montant d’ environ 3 000 $, sinon, ils seraient arrêtés.
Certaines de ces escroqueries n’affectent pas les Canadiens en visite mais d’autres sont une menace car la plupart des Canadiens possèdent un téléphone ou un ordinateur.
Une arnaque auprès des Canadiens est celle de location d’une propriété de vacances. L’escroc annonce des propriétés fictives à louer sur internet ou dans les journaux locaux et attire les victimes avec des photos attrayantes, des informations détaillées sur la propriété et ce, à un prix imbattable. Une fois que les fraudeurs donnent leur accord pour la location, ils demandent au locataire que le paiement du premier mois de location soit effectué par le biais d’un processus de transfert d’argent. Lorsque le vacancier arrive à la propriété, le véritable propriétaire n’est pas du tout informé de la location. Récemment, il y a eu des cas de Canadiens qui avaient payé à l’avance le montant total du loyer pendant plusieurs mois.
Une arnaque de revente de timeshare (immeuble ou maison en multipropriété) est destinée à ceux qui essaient de se débarrasser de leur multipropriété en raison de l’augmentation des coûts de maintenance qui la rend plus chère qu’un hôtel.
L’arnaqueur demande au propriétaire du temps partagé de payer des frais initiaux qui comprennent une mise à jour de l’évaluation de la propriété ainsi que les frais de fermeture du contrat et ceux du courtier. Il peut également demander des frais d’enregistrement aux États-Unis pour les Canadiens.
Méfiez-vous, surtout si les frais doivent être envoyés dans un autre pays, comme au Mexique. Il ne devrait pas y avoir de frais payés d’avance si l’entreprise est légitime. Également, méfiez-vous quand il vous offre ce que vous avez initialement payé pour votre timeshare ou un montant plus élevé.
Dans de nombreux cas, la multipropriété est devenue un fardeau en raison de l’augmentation annuelle des frais d’entretien élevés.

Dans certains cas, la demande pour la semaine particulière de temps partagé n’existe pas, soit en raison de l’emplacement qui n’est pas désirable ou de la période de l’année dans laquelle se trouve la semaine de temps partagé.

En décembre 2019, nous avons écrit à propos de l’escroquerie informatique où des entreprises prétendant être Mircrosoft ou Windows ont essayé d’accéder à votre ordinateur pour y placer un logiciel malveillant et vous faire payer des frais pour le supprimer. Cette arnaque est toujours très active.