RESTRICTIONS LOCALES DUES À LA COVID-19 :  PEUVENT-ELLES ÊTRE APPLIQUÉES PAR LES  GOUVERNEMENTS DES VILLES ET COMTÉS ?
Closeup of Asian woman applying sanitizer onto hand for protection against infectious virus, bacteria and germs

RESTRICTIONS LOCALES DUES À LA COVID-19 : PEUVENT-ELLES ÊTRE APPLIQUÉES PAR LES GOUVERNEMENTS DES VILLES ET COMTÉS ?


Par Louis S. St. Laurent

La réponse est non !
Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, avait signé une ordonnance, entrée en vigueur le 25 septembre 2020, pour lever la plupart des restrictions en lien avec le coronavirus, déplaçant ainsi l’État vers la phase 3 de son plan de réouverture et donnant droit à toutes les entreprises de rouvrir. Depuis, les restaurants et bars ne sont donc plus soumis à des restrictions de taux d’occupation.

Par contre, les gouvernements des villes ou des comtés peuvent imposer des limites au taux d’occupation des restaurants et bars (jusqu’à 50 % de leur capacité) si l’ordonnance locale explique pourquoi la restriction est nécessaire pour la santé publique. Mais l’ordonnance de DeSantis empêche d’imposer des frais ou pénalités aux personnes qui ne suivent pas les consignes de distanciation sociale ou du port du masque. Cela rend impossible, pour une ville ou un comté, de sévir contre ceux qui défient la règle de porter le masque en public car en raison de l’ordonnance du gouverneur, un individu ne peut pas être condamné à payer une amende ou être arrêté pour ne pas porter de masque.

Le 16 décembre 2020, un bon nombre de maires de villes floridiennes ont supplié le gouverneur DeSantis d’imposer un mandat du port masque obli-gatoire à l’échelle de l’État. Ils ont demandé d’autoriser les gouvernements locaux à adopter des mesures restrictives répondant aux conditions locales. Le port du masque, les exigences de distanciation physique, la réouverture de tous les emplacements dédiés aux tests de dépistage et l’implémentation de meilleures pratiques de retraçage, notamment en autorisant le DOH (Department of Health) à utiliser l’application Google Apple Exposure Notification (GAEN) au niveau local.

Les maires ont également demandé d’avoir plus de sites disponibles pour tester le virus de la Covid-19.

La Floride avait réduit la disponibilité de ses centres de dépistage et plusieurs personnes ne pouvaient aller de se faire tester. Dans de nombreuses communautés, la file d’attente augmente à chaque jour car de plus en plus de personnes craignent d’être infectées.

Aussi, un rapport du 6 décembre 2020 du groupe Coronavirus Task Force de la Maison Blanche recommandait pour la Floride que des mesures plus strictes pour arrêter la propagation soient prises. Le rapport suggérait le port du masque à tout moment en public, une distance physique accrue et une réduction la capacité, ou même la fermeture, des espaces intérieurs dans les restaurants et les bars et de limiter les rassemblements à l’extérieur aux familles immédiates. Le rapport a également demandé aux dirigeants de commencer à faire des mises en garde à propos des risques de rassemblements pendant la période des Fêtes.

Sauf que le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a fait autrement. « Personne ne perd son emploi à cause d’une ordonnance du gouvernement.
Personne ne perd son gagne-pain ou son entreprise », a-t-il déclaré au début du mois. Malgré les recommandations du groupe de travail sur le coronavirus de la Maison-Blanche, présidé par le vice-président républicain Mike Pence, il est clair que le gouverneur républicain DeSantis n’a pas suivi les recommandations.