LA FLORIDE, LE PARADIS DES PLAGES ISOLÉES


Par Gerard Charpentier

La Floride, que certains qualifient de presqu’île, offre à ses résidents et aux visiteurs un littoral de 1920 km qui, si l’on suit le découpage côtier créé par les baies et les caps, atteint 13 600 km ! Sans parler des 4 500 îles et de plus de 10 000 îlots souvent considérés comme des refuges pour la faune sauvage.

Ici le citadin épris de « liberté » peut sans pour autant fuir la société trouver paix et solitude sur les kilomètres de plages de sable fin que l’on peut en particulier découvrir sur les îles-barrières du golfe du Mexique. Ceux et celles qui le souhaitent peuvent y vivre des plaisirs simples lors d’escapades en milieu isolé et caché. Ils peuvent le faire à leurs risques et périls en s’éloignant des sentiers les plus fréquentés, mais aussi en toute sécurité sur les plages quasi sauvages des parcs nationaux. Voici trois exemples de plages qui valent la peine d’être découvertes :

Caladesi Beach au nord de
Clearwater Beach

Comme son nom l’indique, elle est située dans le cadre du Caladesi Island State Park, une île-barrière en bordure des eaux émeraude du golfe du Mexique dans le Saint Joseph Sound, à l’ouest de Dunedin et au nord de Clearwater Beach.

Même si environ 200 000 visiteurs sont répertoriés tous les ans, c’est l’endroit idéal pour se sentir loin de tout sans pour autant être perdu dans une nature sauvage et hostile. Ici, on peut avoir accès pour ceux qui le désirent à de nombreux services rendant le séjour agréable, que l’on soit seul, en couple, en famille ou entre amis.

Le parc et sa plage ne sont accessibles que par bateau, mais cela en vaut la peine, car l’île est considérée comme étant l’une de celles où la nature est restée la plus intacte depuis ses ori-gines. Seuls deux pavillons sont toujours en usage et depuis la station des « Rangers », on peut y apercevoir le vieux ponton en bois remplacé par un quai en ciment pour accueillir les plus gros bateaux qui entrent dans la marina. Un centre d’accueil et d’information est à la disposition des visiteurs avec plusieurs services comme toilettes et douches, mais aussi un café-restaurant où des mariages peuvent être organisés. Finalement, pour ceux qui ne veulent pas s’aventurer trop loin, il y a des aires de jeux ainsi que des tables de pique-nique et une marina. Tout près, un petit magasin général est ouvert pour servir les plaisanciers qui passent la nuit sur leur propre bateau.

Passé ce petit espace urbain, la nature qui au travers des ans a toujours résisté aux ouragans, même les plus forts, devient omniprésente et les humains semblent ne plus exister. Les plages immaculées que l’on trouve dans le parc en font un paradis pour les amoureux de plage, de baignade, de canotage et de « paddling ». Les pêcheurs peuvent lancer leurs lignes depuis le rivage ou depuis leur bateau. Pour les Kayakistes, les mangroves du Bayside offrent un parcours de trois kilomètres permettant de découvrir cet habitat unique. Pour les amoureux de randonnée pédestre, un sentier en pleine nature au cœur l’île les attend et tout cela dans un silence des plus enchanteurs, où seuls les bruits de la nature se font entendre.

Pour la petite histoire, avant l’arrivée des Européens à partir de 1613, l’île était utilisée comme cimetière par les indiens Tocobaga. Il en est resté ainsi jusqu’à la fin des années 1800, lorsqu’un immigrant d’origine suisse s’y est installé et quand sa fille, Myrtle Scharrer Betz, a écrit ses mémoires, elle les a intitulées « Yesteryear I Lived In Paradise » (Ce petit livre est en vente au Caladesi Cafe).

Pour informations : le parc est ouvert tous les jours de 8h du matin au coucher du soleil. La traversée aller-retour avec l’île est assurée par Caladesi Island Ferry. Pour les frais relatifs aux bateaux de mer et autres pouvant s’appliquer, appelez au 727-469-5918 ou consultez
floridastateparks.org/parks-and-trails/caladesi-island-state-park.

Honeymoon Island State Park à
proximité de Tampa Bay

À seulement quelques minutes de route de Tampa Bay, ce magnifique parc offre lui aussi aux visiteurs un moyen de s’évader de l’agitation de la vie urbaine en profitant de plus de six kilomètres de plages ainsi que d’un sentier de trois kilomètres à travers l’une des dernières forêts de pins « slash ». Ici la faune animale est très présente et diversifiée. On peut observer des aigles, des balbuzards pêcheurs et des grands-ducs, mais aussi des tortues-géantes, des ratons laveurs et des tatous. Une visite du Rotary Centennial Nature Center fait découvrir aux visiteurs l’histoire et les ressources naturelles du parc.

La natation, la pêche, la randonnée et le vélo sont aussi des activités très populaires et font du parc un lieu d’évasion idéal. Le parc est ouvert de 8h du matin au coucher du soleil, 365 jours par an et les frais d’entrée sont de :
• 8 $ par véhicule. Limite 2-8 personnes par véhicule.
• 4 $ par véhicule avec un seul
occupant.
• 2 $ pour les piétons et les cyclistes.
• 4 $ par véhicule entrant une heure avant le coucher du soleil.

Il est également possible de louer un pavillon de pique-nique pour 30 $ par jour, plus taxes. Pour plus d’informations consultez le site floridastateparks.org/honeymoonisland.

À noter que c’est du Honeymoon Island State Park que part le traversier pour accéder à Caladesi Beach.

Saint George Island au cœur de
l’Apalachicola Bay

Située dans la partie nord-est du Panhandle, une région encore de nos jours peu fréquentée par les touristes, Saint George Island en bordure du golfe du Mexique est une longue île-barrière de 28 km qui permet de former la petite baie d’Apalachicola. La particularité de cette petite île habitée depuis de nombreuses années, est qu’elle a très tôt mis en place un plan d’urbanisation réglementant la construction des maisons et des bâtiments. Une telle politique a au cours des décennies passées, et encore de nos jours, permis de protéger les plages de l’île qui sont considérées comme faisant partie des plus belles des États-Unis. Ce sont des kilomètres de vastes étendues de sable fin en bordure des eaux claires du golfe où la baignade et tous les sports aquatiques peuvent se pratiquer, mais aussi la pêche et la découverte de marais immaculés, où il est possible d’observer la faune et la flore en toute quiétude. Le développement de l’île étant protégé par un zonage à faible densité et des codes de construction stricts la mettant à l’abri de spéculations immobilières, on ne trouve pas ici de hauts immeubles ou encore de succursales de magasin à grande surface. Ici les visiteurs peuvent louer un chalet ou une maison plus luxueuse à proximité ou en bordure de la plage, ou bien loger dans l’un des deux hôtels ou auberges de l’île installés dans des grosses maisons de trois étages.

Pour avoir plus d’informations sur le St. George Island State Park, il est possible de communiquer avec le service d’information au 850-927-2111 ou de visiter le site
floridastateparks.org/parks-and-trails/dr-julian-g-bruce-st-george-island-state-park. À noter que les animaux domestiques sont admis dans le parc et sur les plages publiques, mais suivant certaines conditions qu’il est recommandé de connaître. Il est possible d’accéder à l’île et au parc à partir de l’US 98 grâce à un pont de 6,5 Km.

N.B. : L’ouragan Michael, ayant fait sa route du 7 au 16 octobre 2018, a causé des dégâts relativement importants. Il est conseillé de vous informer auprès des autorités pour savoir quelles sont les conditions actuelles d’ouverture.

La liste de ces plages isolées et d’une beauté naturelle unique pourrait se continuer, car il existe en Floride de nombreuses plages cachées et méconnues pour le plus grand bonheur de ceux et celles qui les apprécient.

SOURCES : Pour des informations plus détaillées, consultez les sites suivants qui ont documenté cet article
floridastateparks.org –
Visitflorida.com