VISA DE NON-IMMIGRANT POUR LES CANADIENS EST SANS ISSUE
Tropical palm trees on the beach, at sunset with pastel colors

VISA DE NON-IMMIGRANT POUR LES CANADIENS EST SANS ISSUE


Par Louis S. St. Laurent

Alors que le coronavirus a grandement affecté le tourisme dans l’État de Floride, on pourrait penser que les politiciens de Washington auraient suffisamment de bon sens pour se rendre compte que l’adoption immédiate du Canadian Snowbird Visa Act (introduit au Sénat américain le 18/09/2019) devrait être une priorité.

Cette loi vise à créer un visa de non-immigrant pour les citoyens canadiens qualifiés. Le U.S. Department of Homeland Security pourrait admettre comme visiteur, un citoyen canadien qui (1) est âgé d’au moins 50 ans, (2) maintient une résidence au Canada, (3) possède une résidence américaine ou a signé une entente de location pour la durée du séjour, (4) n’est pas inadmissible ou sujet à déportation en vertu de diverses ordonnances, (5) ne s’engagera pas dans un emploi aux États-Unis sauf pour des services à son employeur au Canada, et (6) ne demandera pas d’aide ou d’avantages sociaux aux États-Unis. Ces visiteurs peuvent être admis jusqu’à 240 jours sur toute période de 365 jours.

Les Canadiens adorent visiter les États-Unis, en particulier la Floride, pour échapper au froid des hivers canadiens, surtout de novembre à avril de chaque année. Cependant, beaucoup resteraient plus longtemps si ce n’était des nombreux problèmes, notamment les lois américaines sur l’immigration, la taxation de l’IRS et la perte possible de l’assurance maladie de leur province canadienne.

Avec tout l’argent que les Canadiens versent dans l’économie du tourisme aux États-Unis, en particulier en Floride, on pourrait penser que cette loi visant à permettre aux Canadiens de rester plus longtemps serait immédiatement entérinée par le Congrès, à cause des dommages causés à l’industrie touristique en raison du coronavirus. Cela vous montre la faiblesse de nos deux sénateurs républicains à agir pour aider les entreprises en Floride, particulièrement pour les restaurants, les hôtels, les magasins de détail et attractions.

La Chambre et le Sénat américains ont chacun proposé un projet de loi pour permettre aux Canadiens de rester plus longtemps, mais les politiciens de Washington craignent que certains pensent que cela affaiblisse les lois nationales sur l’immigration. Où est le bon sens chez ces politiciens ?

Même si la version de la loi, à la Chambre, a attiré 19 partenaires bipartites, dix démocrates et neuf républicains, elle ne passera jamais. Une version précédente datant de juillet 2017 de ce projet de loi sur l’immigration comptait 40 adhérents bipartites, dont 21 républicains et 19 démocrates. Et elle n’est jamais allée nulle part.

Le changement à la Maison Blanche, avec l’élection de Joe Biden pour remplacer Donald Trump à la présidence, n’aura probablement aucune incidence pour le projet de loi sur le visa des snowbirds. Elle ne sera pas votée à temps pour aider l’économie en ces temps difficiles, surtout dans l’industrie touristique de la Floride.

Cela montre simplement combien de politiciens ne sont pas vraiment préoccupés par les citoyens qu’ils représentent.

 


 

CANADIAN SNOWBIRD VISA ACT GOING NOWHERE

 

While the coronavirus has greatly affected tourism in the State of Florida, you would think that politicians in Washington would have enough common sense to realize that immediate passage of the Canadian Snowbird Visa Act (introduced in the US Senate on 09/18/2019) should be a priority. 

This act creates a nonimmigrant visa for qualified Canadian citizens. It would provide that the U.S. Department of Homeland Security could admit as a visitor a Canadian citizen who (1) is at least 50 years old, (2) maintains a residence in Canada, (3) owns a U.S. residence or has signed a rental agreement for the duration of the stay, (4) is not inadmissible or deportable under various provisions, (5) will not engage in U.S.  employment except for services for the visitor’s employer in Canada, and (6) will not seek U.S. assistance or benefits. Such visitors may be admitted for up to 240 days out of any single 365-day period.

Canadians love visiting the United States, particularly Florida, to escape the cold Canadian winter months, especially from November to April of each year. However, many would stay longer if not for numerous problems including U.S. Immigration laws, IRS taxation, and possible loss of Canadian healthcare insurance.

With all the money Canadians pour into the U.S. tourism economy, especially in  Florida, you would think that this act to allow Canadians to stay longer would be acted on immediately by congress because of the damage to the tourist industry caused by the virus. It shows you the weakness of our two Republican Senators in getting anything done to help businesses in Florida, especially for restaurants, hotels, retail stores and attractions. 

The U.S.  House and Senate have each proposed bill to allow Canadians to stay longer but politicians in Washington are afraid that some would think that this was weakening the nation’s immigration laws. Where is the common sense in these politicians? 

Even though the House version has attracted 19 bipartisan co-sponsors, 10 Democrats and nine Republicans, it will never pass. A previous July 2017 version of this immigration bill had 40 bipartisan co-sponsors, 21 Republicans and 19 Democrats and never went anywhere.

The change in the white house, with the election of Joe Biden to replace Donald Trump as president will probably not have any effect on the fact that the snowbird act will not become law in time to help the economy during these difficult times, especially in the Florida tourist industry. 

It just shows how many politicians are not really concerned about the citizens they represent.