Brèves

Brèves


Par le soleil de la floride

LAMANTINS
TRISTEMENT TUÉS

En 2019, 10 % de la population des lamantins est morte. À la mi-décembre, 574 mortalités ont été enregistrées dont 130 causées par des collisions avec une embarcation quelconque.
Mis à part les bateaux, les lamentins sont à la merci de la température et de la qualité des eaux. En 2018, une marée rouge féroce qui a balayé la côte du golfe du Mexique a tué environ 300 lamantins pour totaliser 804 morts. En 2019, la marée rouge a causé 20 des 574 décès.
Dans certains endroits, le lamantin est en train de disparaître, son habi-tat est perturbé au point où ils doivent se déplacer et chercher de la nourriture dans des territoires inconnus.
La population est passée de 6 600 en 2017 à un peu plus de 5 000 en 2019. À ce rythme, l’espèce sera éteinte dans environ sept ans.

INTERDICTION DE FUMER
SUR LA PLAGE ?

Un rapport de l’Ocean Conservancy indique que les mégots de cigarettes sont la principale cause de pollution des plages. Environ 60 millions de filtres de cigarettes ont été collectés depuis les années 1980 lors des cueillettes annuelles par l’organisme.
Un projet de loi proposé par le séna-teur républicain de Sarasota, Joe Gruters, a été adopté par la commission des affaires communautaires et attend d’être examiné par la commission de l’innovation, de l’industrie et de la technologie.
Si ce projet de loi est adopté et promulgué pendant la session législative de 2020, il entrerait en vigueur en juillet. Chaque comté de l’État aurait l’autorité d’interdire cette pollution et d’assainir leurs plages.

BOCA RATON :
L’APPLICATION PARKMOBILE ENFIN DISPONIBLE À LA PLAGE

La ville de Boca Raton s’est enfin associée à Parkmobile, une application de stationnement pratique qui utilise le téléphone pour payer. Elle permet aux clients de créer un compte et de payer selon le numéro de zone.

Pour l’instant, le programme pilote englobe 170 places de stationnement dans certaines zones de la plage. La ville cherche à étendre l’option de paiement par téléphone à d’autres locations en 2020.

Les tarifs de stationnement sont : 3,00 $ / heure à la plage et 2,00 $ par heure partout ailleurs. L’application Parkmobile charge 0,30 $ de frais d’utilisation.

Les zones sont chronométrées avec un nombre maximum d’heures et les clients peuvent acheter du temps supplémentaire s’ils respectent le délai maximum autorisé.

FRAUDE :
Couple de québécois bernés par le site HomeAdvisor.com

Le site web HomeAdvisor.com affirme être l’endroit de choix pour tous ceux désirant dénicher un professionnel ou contracteur local légitime pour exécuter leurs projets de réno-vations.

Que ce soit pour une rénovation entière ou partielle de cuisine, salle de bains, planchers, climatisation, plomberie, fenêtre, revêtement de toiture, isolation, etc., vous trouverez sur ce site web, un onglet spécifique pour chacun de vos projets ! Selon le concept de HomeAdvidor.com, pour que l’entreprise soit listée sur leur site, elle doit attester détenir sa licence locale appropriée et toutes les licences applicables au niveau de l’État.
Pour ajouter à la confiance des clients en besoin de service de rénovation, HomeAdvisor.com aurait préalablement vérifié les antécédents criminels du directeur et du propriétaire de chaque entre-prise. Cette vérification des antécédents serait renouvelée à tous les deux ans et comprend une recherche des condamnations crimi-nelles et une vérification dans la base de données des délinquants sexuels.
Avec tous les points positifs et la confiance que donnait le site web, des Québécois snowbirds ont procédé à l’engagement d’un contracteur inscrit sur le site pour effectuer une rénovation à leur condo de West Palm Beach. Malheureusement, ils se sont fait berner !

« HomeAdvisor.com ne vit pas à la hauteur de ce qu’il annonce » témoigne la propriétaire du condo au Soleil de la Floride. « Nous avons rencontré le contracteur et lui avons donné le dépôt exigé pour exécuter un travail de rénovation de la chambre d’invité » dit-elle.

« Cependant, il n’est jamais venu faire le travail. Toutes les raisons étaient bonnes pour excuser son retard et l’argent donné en dépôt était, selon le fautif, utilisé pour commander les produits exclusifs aux travaux, donc impossible de le récupérer ! »
« Nous nous sommes plaints à HomeAdvisor.com mais cela n’a mené nulle part. Nous avons ensuite fait nos recherches nous-mêmes et avons trouvé que le fraudeur utilisait un faux permis de conduire, qu’il utilisait des fausses licences et qu’il y avait des poursuites pour plusieurs milliers de dollars contre lui » raconte la gentille dame qui préfère garder l’anonymat.
Elle explique que toutes les informations concernant le contracteur frauduleux sont en ligne, y compris les records de police et les plaintes en cours. De toute évidence, HomeAdvisor.com n’avait pas fait le travail de vérifications des antécédents qu’il promet. Elle avise donc de faire bien attention et de ne pas se fier à ce site web.
Morale de l’histoire, faites vos propres recherches, fiez-vous aux références des gens que vous connaissez et n’oubliez pas d’exiger un contrat écrit avec une date d’achèvement des travaux et signé par le contracteur.

ENQUÊTE CRIMINELLE
À MAR-A-LAGO
Le département
de police de la ville de Palm Beach confirme qu’une enquête criminelle est présentement en cours à la résidence du président Trump. Conduite par le service secret, l’enquête a été ouverte à la suite d’une occurrence inhabituelle survenue le lundi 6 janvier dernier, 24 heures après le départ du président. Aucune arrestation n’a été annoncée jusqu’à présent et l’incident, non spécifié, semble indiquer que les policiers de l’ordre local ont été appelés pour assister une autre agence des forces de la loi, soit le Palm Beach County’s Sheriff’s Office.
Il faut noter qu’après l’élimination du général Qasem Soleimani par les État-Unis, les adeptes d’Instagram se sont plaîts à transférer un tag de la situation géographique de Mar-a-Lago sur la carte Google avec la mention « Cher Iran, il (Donald Trump) est ici, sur son terrain de golf ».

MÉTÉORES DANS LE CIEL
Des lumières vives traversant le ciel au sud de la Floride ont vite fait l’objet de plusieurs questions lorsque tôt le mercredi matin, 8 janvier, un homme qui marchait son chien a vu le phénomène.
Le Service météorologique national a déclaré que cet objet pourrait faire partie de la pluie de météores Quadrantides qui se produit géné-ralement jusqu’à la mi-janvier. Les postes de nouvelles de la côte ouest floridienne ont aussi reçu des appels concernant cet objet lumineux qui a fendu le ciel avant la levée du jour. Juste avant 7h du matin, un hélicoptère de reconnaissance pour la circulation routière a également vu d’étranges stries donnant l’impression de nuages linéaires, mais personne ne peut savoir si elles sont liées au phénomène cosmique rapporté plus tôt ce matin-là.
À noter que le soir précédent, vers 19h, un phénomène semblable a été rapporté par des automobilistes voyageant sur la route 441 à Pompano Beach.
D’autres activités du genre ont aussi été rapportées durant la semaine précédente.