Brèves
Tropical Background Palm Trees Branches. Holiday. Travel. Copy space

Brèves


Par Denise Dumont

FRONTIÈRE : LA FLORIDE FAIT FACE AUX SOLUTIONS
La frontière entre le Canada et les États-Unis restera fermée aux voyageurs non essentiels jusqu’au 21 août prochain, tout au moins. Cette décision confirme l’urgence d’estomper la propagation de la COVID-19 dans les deux pays.

Dans le domaine, l’État de New York est devenu un modèle pour la bataille au coronavirus. Ses dirigeants ont émis un nouvel ordre sanitaire d’urgence à la mi-juillet visant à tracer les voyageurs dans leurs aéroports. Les passagers en provenance d’États où l’éclosion du virus est à la hausse, doivent remplir un formulaire permettant de les suivre et de s’assurer qu’ils respectent les restrictions de quarantaine en vigueur s’ils restent dans NY. L’omission de remplir ce formulaire peut entraîner une amende de 2 000 $.

Les dirigeants de l’État de Floride n’auront autre choix que de suivre ce modèle s’ils veulent estomper radicalement la pandémie qui refait surface dans toutes ses régions.

FRONTIÈRE BAHAMIENNE :
FERMÉE AUX AMÉRICAINS

Moins de trois semaines après avoir rouvert ses frontières aux visiteurs internationaux, les Bahamas ont annoncé la semaine dernière que ses aéroports et ses ports maritimes sont fermés aux touristes américains.

Les visiteurs du Canada, de l’Union européenne et du Royaume-Uni demeurent autorisés à franchir la frontière bahamienne, terrestre et maritime, en autant qu’ils présentent la preuve d’un test de RT PCR négatif de COVID-19 effectué par un laboratoire accrédité dans les 10 jours précédant leur arrivée.

Les vols commerciaux sortants seront toujours autorisés à transporter les visiteurs qui doivent quitter les îles des Bahamas.

CANADIENS QUI VIVENT AUX É-U : BIENVENUE AU CANADA !
Les résidents américains détenteurs d’un passeport canadien peuvent rentrer en tout temps au Canada via les postes frontaliers terrestres et aériens. Ils font alors affaires avec les douaniers canadiens qui demandent le but de la visite, sa durée et la destination. Mais attention !

Avant de pouvoir se balader et d’aller chez des parents ou amis, il faudra se prêter à une quarantaine de 14 jours en milieu complètement isolé. Cette période de confinement doit être prise au sérieux.
D’ailleurs, le gouvernement téléphonera régulièrement pour demander des questions précises et les réponses seront enregistrées. Imaginez ne pas vous soumettre à cette mesure de prévention et être la source d’une éclosion dans votre entourage ! La catastrophe pourrait coûter 750 000 $ et six mois de prison.

La voiture est plaquée de la Floride ? Aucun problème, elle vous appartient et c’est votre moyen de transport ! Mais elle doit, elle aussi, être hors circulation pour les 14 jours suivant votre arrivée au Canada. Si elle est repérée, vous recevrez une contravention.

PLASMA DEMANDÉ
Vous avez combattu la COVID-19 ? Le gouverneur DeSantis vous demande urgemment de donner du plasma pour qu’il soit utilisé comme thérapie chez les patients atteints du coro-navirus.

Cette pratique expérimentale a connu du succès chez des patients lors d’épidémies infectieuses récentes telles qu’Ebola, SRAS et la grippe
H1N1.

La banque de sang OneBlood, qui dessert les hôpitaux du Sud de la Floride, sélectionne les donneurs avant de recueillir les dons de « plasma convalescent ».
Ils ne doivent présenter aucun signe de fièvre ni de symptôme de grippe au moment de faire leur don et présenter une preuve de contamination au coronavirus émise par un hôpital ou laboratoire accrédité.

Les anticorps, contenus dans le plasma des personnes rétablies, peuvent aider à combattre l’infection alors que le monde attend impatiemment des traitements efficaces et la création d’un vaccin.

La Food and Drug Administration (FDA) a autorisé l’utilisation d’urgence du plasma pour les patients gravement atteints de COVID-19 depuis avril. Visitez le site Web oneblood.org pour obtenir des renseignements ou prendre rendez-vous.