LES PISCINES D’HÔTEL  ET L’EAU DU ROBINET

LES PISCINES D’HÔTEL ET L’EAU DU ROBINET


Par Denise Dumont

La Floride sort progressivement du resserrement des activités obligées par la pandémie.
Les visiteurs tiennent à savoir ce qui en est par rapport à la sécurité de l’eau des piscines et l’eau du robinet. Après tout, un séjour en Floride l’hiver sans profiter de la baignade est impensable !

Il est évident que durant les prochaines saisons à venir, le mot « coronavirus » tiendra une place de choix dans la cons-cience des voyageurs. Afin de profiter de son séjour au maximum dans l’État soleil, il est souhaitable de connaître les dangers d’exposition et de contamination.

Nous nous sommes donc penchés sur la sécurité des sites aquatiques en Floride et de l’eau potable.

Piscines et spas
Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) confirme qu’il n’y a aucune preuve que le coronavirus puisse se propager par l’eau des piscines publiques ou des spas. Vous pouvez vous baigner et profiter du soleil sans avoir crainte !

Toutefois, il faut observer les pratiques sanitaires et sécuritaires mises en place. Le CDC confirme que les règles de sécurité affichées sont suf-fisantes pour protéger les utilisateurs des piscines et spas publics et les terrains de jeux aquatiques.
Que vous soyez dans l’eau ou non, il est impératif d’observer une distance physique appropriée.

L’eau de piscine, lorsque bien traitée, n’est pas conductrice du coronavirus. Les décisions concernant ces consi-dérations de sécurité sanitaire sont prises localement, en collaboration avec les responsables locaux de la santé.

Les exploitants de sites aquatiques publics peuvent consulter les autorités locales pour ajuster, au besoin, les actions préventives mises en place.

L’EAU POTABLE
L’Environmental Protection Agency (EPA) réglemente les usines de traitement de l’eau potable. Le virus res-ponsable de la maladie COVID-19 n’a pas été détecté dans l’eau traitée ici en Floride, ni ailleurs au pays.
À l’heure actuelle, rien ne prouve que ce coronavirus puisse survivre à la filtration et aux produits de déconta-mination utilisés. Il ne peut donc pas se propager en buvant l’eau traitée ou en se brossant les dents !

La contamination se fait principalement par voie aérienne et par contact étroit de personne à personne.

Les toilettes publiques
Il est vrai que le virus qui cause la COVID-19 a été trouvé dans les selles de patients diagnostiqués. Mais il semble que le virus soit incapable de provoquer la maladie lorsqu’il fait partie intégrante des matières fécales.
Aucun cas confirmé de propagation de la maladie de cette façon n’a été rapporté.
D’ailleurs, les scientifiques croient que ce risque est faible sur la base des données d’épidémies antérieures de maladies causées par des coronavirus apparentés, tels que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).