LES PORTS FERMÉS AUX CROISIÉRISTES

LES PORTS FERMÉS AUX CROISIÉRISTES


Par Denise Dumont

Des milliers de membres d’équipage continuent de travailler sur des navires de croisière malgré un avertissement mondial d’éviter de monter à bord pendant la pandémie. Le jeudi 26 mars dernier, cinq de ces navires faisaient la queue-leu-leu au large du port de Miami espérant obtenir une permission d’accoster pour débarquer des membres de leur équipage, malades des symptômes de la COVID-19.

Malheur, car tous les ports de Floride, ainsi que ceux le long de la route navigable menant vers l’État, sont fermés aux bateaux de croisière même si seuls des membres de l’équipage sont à bord.

La semaine dernière, après plusieurs heures de négociation, la Garde côtière a escorté des embarcations de sauvetage du Costa Magica et du Costa Favolosa pour que les malades reçoivent des soins médicaux pressants. En tout, plus d’une douzaine de membres d’équipage de ces deux navires, qui appartiennent à la société Carnival Corp basée à Miami, ont été transportés dans trois hôpitaux différents.

Prisonniers
Ces luxueux voyages sur mer sont vite devenus des enfers flottants pour ceux qui n’avaient pas pris au sérieux la menace de l’épidémie au moment de l’embarquement du 7 mars dernier. À bord du MS Zaandam de la Holland America Line, aussi détenue par Carnival Corporation, un total de 1 243 passagers et 586 membres d’équipage, quittait le quai de Buenos Aires, en Argentine pour un long périple qui devait prendre fin à Port Everglades le 6 avril.
Mais le dimanche 22 mars, Carnival Corp indiquait que 42 personnes, dont 29 membres de l’équipage, avaient des symptômes pseudo-grippaux. Sept jours plus tard, au moins 189 personnes souffraient de symptômes pulmonaires et quatre personnes avaient décédé à bord. Le Zaandam n’a encore aucune autorisation pour accoster. Mais il a finalement obtenu la permission de transiter par le canal de Panama le dimanche 29 mars après avoir été amarré au large des côtes panamiennes pendant plusieurs jours.

Il faudra environ trois jours au navire pour atteindre le Sud de la Floride.
Un homme et une femme de Miramar ont indiqué qu’ils gardent espoir de sortir de cette prison cette semaine au port de Fort Lauderdale. Ils désiraient garder l’anonymat de peur d’être critiqués pour être montés sur un bateau de croisière en temps de pandémie.

Une fois arrivé à Port Everglades, le navire doit soumettre aux autorités du comté de Broward, un plan qui comprend une longue liste d’exigences.
La permission de faire son entrée dans le Port Everglades en dépend.

Le bilan au 30 mars
Une carte, fournie par le Florida Department of Health, indique les mises à jour régulières des personnes atteintes de la COVID-19 dans l’État. Avant de passer sous presse le lundi 30 mars, la carte indiquait 5 473 personnes diagnostiquées, 652 hospitalisées et 63 décès.

Pour suivre le progrès de la pandémie en Floride, visitez le site :
www.wftv.com/news/interactive-map-coronavirus-casesflorida/
RDBICTD75RG7TKUMPNAEMFWSFY/