L’UNION FAIT LA FORCE !

L’UNION FAIT LA FORCE !


Par Denise Dumont

Le dicton était vrai hier et il l’est davantage aujourd’hui. La preuve a été faite, une fois de plus, le vendredi 26 mars dernier lors d’une table ronde virtuelle regroupant des politiciens chevronnés et des leaders de l’industrie militaire et de la défense.

 

La discussion a eu lieu devant un panel de modérateurs. Le sujet : les tendances et opportunités pour une plus grande coopération dans l’industrie de la défense militaire et de la cybersécurité.

Les hôtes du forum étaient Susan Harper, Consule générale du Canada à Miami, le major-général Paul Ormsby, attaché de la Défense du Canada aux États-Unis, Paul Taillon, professeur au Collège militaire royal du Canada et Fatima Atik, ancienne conseillère politique à la transformation du commandement allié de l’OTAN et leader d’opinion émergent sur la politique de défense et de sécurité nationale du Canada.

La rencontre soulevait l’importance de la collaboration entre les États-Unis et le Canada pour assurer une stratégie de défense commune. La coopération militaire, la collaboration sur la cybersécurité, la défense spatiale et l’intelligence artificielle étaient au cœur de la discussion.

  

L’Honorable Peter MacKay, avocat, ancien ministre des Affaires étrangères, ministre de la Défense, ministre de la Justice et Procureur général du Canada, débattait avec Stephany Murphy, représentante démocrate de la Floride au Congrès, l’importance pour les deux pays de travailler conjointement et non en parallèle. Particulièrement en ce qui concerne la défense de l’Arctique et de l’intelligence artificielle qui peut très bien déterminer le résultat d’une prochaine guerre. Les deux ont admis que la Chine domine présentement et que leurs avancées sont inquiétantes. Peter MacKay a fortement réitéré l’importance de dépenser intelligemment pour en arriver à contrer la domination chinoise dans ce domaine et l’importance de demeurer indépendant de leurs technologies.

Cet événement a mis en évidence les principaux thèmes émergents des technologies de défense et la manière dont ils façonneront les relations bilatérales dans les années à venir.

Ray Duquette, représentant de l’industrie de la défense et président de CAE USA ainsi que Charles Sullivan, directeur chez Boeing Canada, ont fait valoir l’avancement de la haute technologie permettant aux pilotes d’avion de chasse de pratiquer les tactiques de défenses secrètes dans un environnement simulé. Ils ont aussi souligné le danger que pose le 5G pour l’intrusion de la Chine, de la Russie et d’autres pays dans nos réseaux domestiques.

Selon le major-général Ormsby, la reconnaissance des dangers imminents et le désir commun d’unir les forces pour protéger le continent avec des nouvelles techniques et des outils conventionnels sont cruciaux.

Madame Harper a rappelé que la défense globale (spatiale, civile et politique) dépend désormais d’une haute technologie fiable et compétitive. 

Elle invite les entreprises canadiennes, intéressées à développer des technologies conjointement avec les États-Unis, de contacter le Consulat général du Canada à Miami (305) 579-1600.