OVNIS EN FLORIDE, LE  GOUVERNEMENT SE RÉVEILLE
Bild mit den eingebetteten Einstellungen speichern.

OVNIS EN FLORIDE, LE GOUVERNEMENT SE RÉVEILLE


Par Denise Dumont

En Floride, le 2 mai dernier, l’observation d’objets volants non identifiés a soulevé des inquiétudes sur lesquelles Marco Rubio, sénateur républicain de Floride, veut faire lumière.

Ces phénomènes volants énigmatiques, clairement observés dans notre ciel, s’ajoutent aux 245 autres qui ont été repérés au pays depuis mars dernier. En fait, plus de 7 200 observations ont été compilées aux États-Unis en 2020 et le sénateur Rubio veut que le gouvernement prenne l’affaire au sérieux !

Dans une déclaration faite à CBS «60 Minutes» lors d’une entrevue diffusée le dimanche 16 mai, Rubio affirmait que « tout ce qui pénètre l’espace aérien américain, et qui est non identifié, doit être perçu comme une menace ». Et les militaires semblent être en accord avec lui. 

Le Comité sénatorial du renseignement a ordonné, au secrétaire de la Défense, de rédiger un rapport sur les phénomènes aériens non identifiés et de leur remettre dès le mois prochain. 

En tant que président par intérim de la commission du renseignement du Sénat, Marco Rubio a exigé une copie non classifiée du rapport.

Confessions

L’ancien pilote de chasse aérienne, John Morrison, fait partie d’un nombre grandissant de militaires qui ont décidé de parler publiquement de ces expériences que le Pentagone appelle maintenant les UAP « Unidentified Aerial Phenomenas », ou phénomènes aériens non identifiés. « Parce que l’objet semble légèrement différent d’un avion, personne n’est disposé à regarder la situation en face. Nous sommes heureux d’ignorer le fait qu’ils (les UAP) sont là à nous surveiller tous les jours » raconte-t-il. 

Pourtant, ce type de rencontre est tellement fréquent que le gouvernement a émis une marche à suivre sur comment doivent réagir les pilotes en présence d’un tel objet volant. 

Le lieutenant Ryan Graves affirme que lui et d’autres membres de son escadron de chasse F / A-18, ont tous rencontré à maintes reprises des objets volants non identifiés entre 2015 à 2017 près de la Floride. « S’il s’agissait d’avions tactiques d’un autre pays qui traînaient là-haut, ce serait un problème très sérieux », dit-il. Mais le Pentagone ne réagit aucunement à cette forme de présence. Lt. Graves doute fortement que l’objet triangulaire, enregistré à maintes reprises à son radar, contienne de petits hommes verts. Il craint toutefois que ces technologies spatiales très avancées puissent venir autant d’un autre pays que d’une autre planète. 

Luis Elizondo faisait partie de la version précédente du programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP), de 2010 à 2017. Il a confié à l’émission 60 Minutes qu’il y avait des explications simples pour certaines des observations mystérieuses, mais pas pour toutes. 

« Imaginez une technologie qui peut soutenir de six à 700 forces G, qui vole à 13 000 miles à l’heure, qui peut échapper au radar, qui peut voler dans l’air et l’eau et peut-être dans l’espace, et qui ne démontre aucun signe évident de propulsion, pas d’ailes, pas de surfaces de contrôle et qui défie les effets naturels de la gravité terrestre. C’est précisément ce que nous voyons ! », a-t-il déclaré. « Et nous n’avons pas été en mesure de convaincre le ministère de la Défense d’agir sur ce risque possible et sérieux pour la sécurité nationale. »

Le sénateur Rubio a passé près de dix ans en tant que membre éminent de comités du renseignement et des relations extérieures. Son souci de la sécurité et de la défense du pays, ainsi que sa vigilance face aux menaces, ont acquis une réputation nationale. Voyons quelle dimension prendra ce rapport sur les phénomènes aériens non identifiés.