VÉRIFIEZ VOTRE RECORD DE  SÉJOUR EN SOL AMÉRICAIN

VÉRIFIEZ VOTRE RECORD DE SÉJOUR EN SOL AMÉRICAIN


Par Denise Dumont

En cette année de COVID, plusieurs snowbirds ont séjourné en Floride aussi longtemps que possible dans l’espoir d’un assouplissement des règles sanitaires au Canada avant leur retour. 

La fermeture des postes frontaliers terrestres est toujours en vigueur pour traverser aux États-Unis. Les Canadiens venus en Floride par avion peuvent toutefois retourner au Canada en voiture.

Étant donné ces règles extraordinaires imposées pour enrayer la COVID, il est important pour les snowbirds canadiens de vérifier comment les renseignements de leur séjour en sol américain ont été enregistrés. Ceci pourrait avoir un impact sur la planification de leur prochaine saison en Floride.

Le privilège du Canadien en visite aux États-Unis, c’est qu’il a le droit de rester six mois moins un jour par année sans être obligé faire une demande de visa de visiteur, comme c’est le cas pour les autres nationalités. Les U.S. Customs and Border Protection (USCBP) émettent systématiquement aux Canadiens un  document I-94. 

Ce dernier retrace électroniquement leurs arrivées et départs en sol américain. Toutefois, les agents des douanes ont une grande latitude pour signaler les allers-retours et si le citoyen canadien retourne chez lui par différents modes de transport ou ports d’entrée, les enregistrements I-94 peuvent ne pas être exacts.  C’est pourquoi il est souhaitable de vérifier son statut à partir de ce site code : 

 

Prolongation du séjour aux États-Unis

Il est possible de demander une extension du séjour aux États-Unis au-delà de la date de départ stipulée sur le document I-94 et les restrictions occasionnées par la COVID font partie des critères d’acceptation du séjour prolongé. 

Les citoyens canadiens et résidents permanents peuvent demander à prolonger leur visite aux États-Unis en préparant et en remplissant un formulaire I-539 auprès des services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis (USCIS). La demande peut être déposée en ligne ou par courrier. Les frais sont de 370 $ USD plus des frais de biométrie, environ 85 $ USD. 

La dépense vaut mieux que les conséquences ! Si vous restez aux États-Unis après la date de départ requise indiquée sur votre I-94 sans demander la permission, vous pourriez être interdit de retourner aux États-Unis pour une période de trois ou dix ans, ou pire encore, être banni à vie. 

Il s’agit donc de soumettre une demande de prolongation préférablement 45 jours avant la date de départ inscrite sur votre I-94.

Et attention ! Ce n’est pas parce que vous déposez une demande d’extension qu’elle sera automatiquement accordée. Vous aurez toutefois un statut légal en sol américain pendant que le dossier est en attente auprès de l’USCIS (United States Citizenship and Immigration Services).

Les demandes d’extension sont approuvées ou refusées selon plusieurs critères, comme par exemple, le pourquoi et la durée du prolongement du séjour. N’oubliez pas que la personne qui examine la demande a un large pouvoir discrétionnaire… 

Puisque tout débute avec le savoir, vérifiez comment ont été enregistrés les renseignements sur votre document 1-94.