CORAL GABLES, LA « PETITE SŒUR » DE MIAMI

CORAL GABLES, LA « PETITE SŒUR » DE MIAMI


Par Gerard Charpentier

Coral Gables, un nom relativement énigmatique

Elle le doit à son fondateur George MerricK qui a souvent expliqué pourquoi il l’avait nommée ainsi en associant deux mots qui apparemment n’ont rien en commun… mais pour lui cela avait un sens. En effet, ces deux mots Coral et Gables signifiant en français corail et pignon, représentaient bien ce qui se passait dans sa ville avec l’apparition des nombreuses résidences bourgeoises qui s’y construisaient et qui lui rappelaient la maison où il avait grandi. Celle-ci, comme celle de Coral Gables, avait les murs extérieurs faits de matériaux ressemblant à du corail et avait aussi une toiture en pente avec un pignon. Il faut savoir qu’un pignon désigne techniquement la partie la plus haute, généralement triangulaire, du mur d’un bâtiment servant à donner des versants à un toit, mais ce triangle peut devenir un élément architectural décoratif significatif quand il se trouve en façade et représenter l’opulence de son propriétaire.

Coral Gables, surnommée « The City Beautiful » 

Par la volonté de son fondateur, l’architecture de la ville, développée pendant le boom foncier de la Floride dans les années 1920, est presque entièrement de style néo-méditerranéen, avec une tendance très marquée de l’influence espagnole, dont le meilleur exemple encore de nos jours est l’église congrégationaliste de la ville. L’affirmation de ce style espagnol attira l’attention du roi d’Espagne, Alfonso XIII, qui décerna à George Merrick l’Ordre d’Isabelle la Catholique pour son soutien à la culture espagnole à Coral Gables.

Une autre caractéristique très particulière de la ville est que l’on y trouve également 14 villages à thème où l’architecture n’est plus sous influence espagnole, mais italienne, française ou encore de l’Afrique du Sud hollandaise.

Coral Gables est également connue pour ses boulevards bordés d’arbres et sa circulation automobile contrôlée par de nombreux ronds-points, rendant presque impossible la vitesse dans les quartiers résidentiels avec ses manoirs couverts de lierre et de nombreux sites et monuments historiques. Pour beaucoup, Coral Gable est un endroit idéal pour élever une famille, car la ville a même l’un des taux de criminalité les plus bas du comté de Miami-Dade et elle a également ses propres services de police et d’incendie.

Coral Gables, une ville de loisirs et de culture

Située à moins de sept km de l’aéroport international de Miami, la « City Beautiful » offre aux résidents et visiteurs de nombreux quartiers piétonniers où l’on peut trouver la majorité des restaurants, cafés, salles de spectacle et boutiques de mode, d’art et d’antiquités (environ 140), ainsi que de nombreux détaillants offrant des produits locaux et internationaux.

Ceci dit, un résident ou un visiteur averti se doit de découvrir plusieurs sites historiques et participer à ses festivals qui ont fait sa renommée.

• La Venetian Pool, creusée dans les années 1920 dans une carrière de roche, avec ses grottes, ses tours et son pont. 701 de Soto Boulevard, Coral Gables

www.coralgables.com/venetianpool

• Coral Gables Merrick House, la maison d’enfance restaurée du fondateur de la ville, George Merrick. 2327 Salzedo Street, Coral Gables

www.coralgables.com/coral-gables-merrick-house

• Fairchild Tropical Botanic Garden qui comprend des lacs bordés d’arbres, une forêt tropicale humide et une exposition de papillons. 10901 Old Cutler Rd, Coral Gable

Home

• Lowe Art Museum qui présente des collections comprenant des œuvres cubaines et caribéennes. 1301 Stanford Drive, Coral Gables www.lowe.miami.edu

 

La vie culturelle de Coral Gables est non seulement marquée par ses monuments historiques et par ses quatre festivals; Festival of Art – University of Miami (en Janvier), Carnaval on The Mile – Miracle Mile (en février et mars), Festival Miami – University of Miami, Gusman Concert Hall (en octobre) – Junior Orange Bowl Festival (en décembre et janvier), mais aussi et d’une façon plus globale par la présence dans ses murs de l’University of Miami qui est une université de recherche privée de renommée. Elle accueillait en 2020 environ 18 000 étudiants répartis dans 12 collèges et écoles distincts dans près de 350 programmes universitaires, en médecine, en droit et en sciences pour les principales disciplines.

 

Coral Gables, une ville balnéaire de premier choix

Le Matheson Hammock Park & Marina, situé au sud du centre-ville, se développe aux extrémités nord et ouest du Fairchild Tropical Botanic Garden et se termine en bordure de la baie de Biscayne. Ce parc pittoresque, avec de nombreux sentiers de promenade, offre aux visiteurs une magnifique plage de sable blanc et une piscine d’atoll artificielle, qui se vide et se remplie au rythme des marais. On trouve sur place un snack-bar et un restaurant installés dans un bâtiment historique en pierre de corail, des pavillons de pique-nique. De plus, et en collaboration avec le parc, le comté gère sur le site une marina pouvant accueillir des navires allant jusqu’à 50 pieds (15 m) et plusieurs rampes de mise à l’eau. On y trouve également un magasin d’articles de pêche, de l’essence et du diesel, ainsi que des cales humides. Le parc est situé au 9610 Old Cutler Road, Coral Gables.

www.miamidade.gov/parks/matheson-hammock.asp

 

Pour terminer, notons que la ville offre aux visiteurs et touristes plus de 13 hôtels de renommée internationale, dont le plus célèbre est sans aucun doute The Biltmore Hotel Miami Coral Gables avec son terrain de golf. Il attitre, depuis 1926, une clientèle de touristes et de gens d’affaires venant du monde entier. Il est situé au 1200 Anastasia Ave, Coral Gables, FL www.biltmorehotel.com

 

Sources : en plus des sites suggérés dans le texte, vous pouvez consulter les sites Web www.visitflorida.com – www.wikipedia.org

https://en.wikipedia.org/wiki/Coral_Gables -Florida – www.coralgables.com