Gagnante à La  Voix Geneviève Jodoin lorgne le Québec et… la Floride

Gagnante à La Voix Geneviève Jodoin lorgne le Québec et… la Floride


Par le soleil de la floride

Depuis le jour où elle a versé des larmes de joie, lors de son triomphe à l’émission télévisée La Voix à TVA, la chanteuse Geneviève Jodoin profite pleinement de cette opportunité tout en voguant à ses activités coutumières.

Originaire de l’Isle-aux-Coudres dans Charlevoix, Geneviève baigne dans le métier depuis une vingtaine d’années. Ce dernier étant riche d’une vaste expérience, elle a véritablement atteint le summum avec cette grande aventure aux retombées multiples. Une tournure imprévue, à 41 ans, grâce à ses prestations vocales qui lui ont valu la gloire et un avenir pour le moins prometteur, à en juger des parcours artistiques de la plupart des vainqueurs des années antérieures.

L’aide à Yoan
« J’ai été choriste pour nombre de chanteurs et chanteuses réputés en commençant par l’émission musicale Belle et Bum. J’ai même travaillé à La Voix avec les participants en les aidant à faire des vocalises, à bien positionner leurs voix », a insisté Geneviève. Le chanteur Yoan, porte-parole du prochain CanadaFest les 7, 8 et 9 février à Hollywood, ex-gagnant de La Voix et protégé d’Isabelle Boulay en 2014, a lui aussi bénéficié de l’aide de Geneviève Jodoin.

« À mon tour, je suis sortie de l’ombre grâce à La Voix », persiste la chanteuse. « Je recevais une invitation depuis quelques années de l’émission La Voix. Mon entourage m’a tout de même influencée dans ma décision d’y participer. Vu d’un angle différent, je savais que je prenais un gros risque, que j’avais beaucoup à perdre si ça n’avait pas fonctionné. Mon expérience fut un atout inconditionnel à ma réussite ».

Un flot d’amour
« À partir de la demi-finale, je voyais mes chances de réussite énormes. Un engagement intense de presque cinq semaines. J’étais épuisée par moments, c’était difficile sur le plan émotif mais en retour, ce fut un flot d’amour comme je ne l’aurais jamais imaginé » raconte Geneviève.
Rappelons que plus de deux millions de personnes étaient rivées à leurs écrans, à chaque semaine, pour visionner La Voix.
Pour faire une histoire courte, Geneviève et son amoureux Frédéric Boudreault se sont connus dans leur patelin, en Montérégie, il y a 26 ans. Le père de Frédéric est natif de l’Isle-aux-Coudres. Insulaires depuis l’achat de l’auberge la Fascine, en 2012, ils filent le parfait bonheur, entre vents et marée, avec leurs trois enfants dont l’aîné est inscrit en musique dans un collège à Montréal.

Fred, le compositeur
Musicien et surtout auteur/compositeur de la plupart des chansons du tout récent album de Geneviève intitulé J’ai toujours su, Frédéric (surnom Fred) a ainsi griffonné beaucoup de papier. Quant à elle, parmi ses nombreux complices, notons Marc Séguin, David Portelance, Antoine Gratton, Nadine Turbide, Simon Godin, Alexis Martin et Nicolas Boulerice. « J’espère que les gens vont aimer mes chansons. Des textes sans complexité, des thèmes actuels qui portent à réflexion et un sens musical engageant », précise l’artiste. Elle a ajouté une note personnelle au disque, grâce à Gilles Vigneault et le magnifique refrain Les gens de mon pays.

Et la Floride !
« Je suis maintenant anxieuse avec une tournée en sol québécois, prévue en 2020. J’ai tellement hâte de rencontrer le public, tous ces gens qui ont aimé mes prestations, que je veux remercier lors de mes spectacles. Je n’avais pas encore songé à des tours de chants en Floride, mais si l’occasion se présentait, évidemment que j’accepterais.
La chaleur, le soleil, la mer, pourquoi pas. J’étudierais les suggestions s’il y en avait », a convenu Geneviève Jodoin, au bout du fil.