CONDOS ET MAISONS « PET FRIENDLY » UNE VALEUR AJOUTÉE
Sarasota, Florida, USA downtown skyline on the bay.

CONDOS ET MAISONS « PET FRIENDLY » UNE VALEUR AJOUTÉE


Par Denise Dumont

Vous croyez que votre propriété diminue en valeur parce que vos voisins abritent un ou plusieurs chiens ? Détrompez-vous, car il se peut que ce soit un atout monnayable et recherché.

Aux États-Unis, il est estimé que 70 % des foyers possèdent au moins un animal de compagnie. Selon des études de consommation, ces chats ou chiens (ou autre animal à fourrure), membres de la famille à part entière, influencent grandement les décisions immobilières.

Une enquête menée en 2021 par la National Association of Realtors® (NAR) sur l’implication des animaux dans l’achat d’une maison, révèle que les Américains sont prêts à déménager pour accueillir un animal de compagnie ! Ce qui signifie que le choix du condo, de la maison et du voisinage dépendra des caractéristiques  adaptées à ce membre de la famille. 

Sur 1 600 propriétaires interrogés, 68 % des répondants ayant vécu dans une maison prohibant les animaux ont déclaré avoir déménagé dans le seul but de pouvoir en posséder un. Parmi les acheteurs de maison, les deux tiers avouent avoir laissé leur statut de locataire spécifiquement parce qu’ils désiraient se procurer un animal de compagnie ou pour garder leur compagnon quadrupède actuel heureux. Confirmées par une enquête récente de Homes.com, ces conclusions tirées par la NAR marquent un point important pour ceux qui croyaient que les chiens vivant dans leur quartier diminueraient la valeur de revente à leur propriété. La compilation des résultats de l’enquête indique aussi qu’un acheteur de maison sur cinq a déclaré avoir rejeté une maison pour des raisons liées à son animal de compagnie. Les attributs recherchés sont plus d’espace extérieur, une clôture sécurisée, des planchers de bois franc, un garage et la proximité des parcs pour chiens et des aires de jeux. Cela est impressionnant lorsque l’on considère que sur 2 000 consommateurs interrogés l’année dernière, près de 70 % des propriétaires d’animaux ont déclaré qu’ils céderaient leur maison de rêve si elle ne répondait pas aux besoins de leur chien ou de leur chat, même sur le marché actuel avec une crise d’approvisionnement !

Autre tendance 2022

Une enquête commandée par Redfin auprès de 1 500 résidents américains, qui envisagent d’acheter ou de vendre une maison au cours des 12 prochains mois, confirme une autre tendance : la migration climatique. Celle-ci affectera l’ensemble du marché immobilier dans les années à venir.

Désormais, un acheteur et un vendeur de maison sur dix déclarent que les risques liés au climat (ouragans, inondations, incendies de forêt, températures extrêmes et/ou élévation du niveau de la mer) sont la principale raison de leur déménagement, et 39 % déclarent qu’ils sont un facteur contributif. Mené par la société de technologie de recherche Lucid entre le 10 et 13 décembre 2021, le sondage ne peut être plus clair. 

Les catastrophes naturelles et autres événements, liés aux conditions météorologiques, n’ont cessé d’augmenter au cours de la dernière décennie et 2021 n’a pas fait exception. Cette réalité a rendu difficile pour de nombreux acheteurs et propriétaires de maison d’ignorer les risques des catastrophes naturelles associées à certaines régions. Le Sud de la Floride en fait partie.

Vous trouverez dans les pages de ce journal, plusieurs agents immobiliers francophones spécialisés. Merci de mentionner que vous les avez trouvés dans Le Soleil de la Floride !