7 JUILLET 2020 : UNE FLORIDE PERTURBÉE – LES RESTAURANTS FERMENT À NOUVEAU

7 JUILLET 2020 : UNE FLORIDE PERTURBÉE – LES RESTAURANTS FERMENT À NOUVEAU


Par Denise Dumont

 

Les restaurants du comté de Miami-Dade doivent baisser la toile à nouveau dès demain sous ordre du maire Carlos Gimenez. Cette deuxième ronde de fermeture aura un effet néfaste pour bien des commerces.

Depuis le 27 mai, les propriétaires de restaurants tentaient une relance et un vent d’espoir soufflait en leur direction.

Mais avec le nombre record de personnes infectées au coronavirus, les gouvernements locaux ont décidé de fermer les restaurants sans partager les données montrant que ces entreprises étaient à l’origine de récents pics.  Certains restaurateurs déclarent l’échec du leadership.

Les propriétaires soutiennent qu’ils ont suivi à la lettre les recommandations gouvernementales et qu’ils ont été punis pour la mauvaise conduite des gens irrespectueux des consignes.

Ces entrepreneurs font désormais face à des pertes innombrables de nourriture et leur moral est aussi en péril.

Notons que plusieurs restaurants avaient déjà prévu fermer volontairement.

COVID-19 – DÉCOMPTE : 6 336 nouveaux cas, 150 hospitalisations et 48 décès ont été comptabilisés le 6 juillet 2020.

 

ON RENOMME VILLES, ROUTES ET PARCS

 

Diverses villes, routes et parcs du Sud de la Floride pourraient changer de nom à cause de leurs connotations racistes. La ville de Plantation pourrait être renommée parce qu’elle rappelle l’époque de l’esclavage. Un parc à Miami portant le nom d’un homme en défaveur des communautés noires pourrait changer de nom. À Lake Worth Beach, les commissaires voteront aujourd’hui une résolution pour renommer la Dixie Highway de Boca Raton à Jupiter, à l’exception du segment à Riveria Beach qui avait déjà changé de nom en 2015 pour Barack Obama Highway. Le mot « Dixie » est chargé d’associations racistes aux anciens propriétaires d’esclaves du Sud du pays, à la Confédération du Ku Klux Clan et à la suprématie blanche.