AUTRES DÉFAITES POUR BERNIE SANDERS
Sarasota, Florida, USA downtown skyline on the bay.

AUTRES DÉFAITES POUR BERNIE SANDERS


Par Sandra Belzile

 

 

L’Ohio, qui devait voter, a décidé d’annuler le jour d’élections en raison de la maladie COVID-19.
Biden a largement remporté cette journée de scrutin. Il s’est mérité 39 délégués en Arizona et Sanders 28. En Floride, Biden en a obtenu 151 et Sanders 52, alors qu’en Illinois, les gains ont été de 94 contre 59. Jusqu’à maintenant dans la course à l’investiture démocrate, Biden a obtenu un total de 1 186 délégués alors que Sanders en a obtenu 885. La victoire exige 1991 délégués.
À la suite de ces trois défaites qui en succèdent d’autres, Sanders est en discussion avec des partisans pour évaluer sa campagne.
Après ce jour de vote du 17 mars, si l’Ohio n’avait pas annulé les élections, il resterait 22 États et trois territoires à se prononcer avant le 6 juin. Cependant, le virus a non seulement fait annuler le vote en Ohio, mais également ceux en Géorgie et à Puerto Rico, prévus respectivement les 24 et 29 mars.
La Louisiane, qui devait voter le 4 avril, a déjà annulé et d’autres suspensions de vote pourraient survenir.

Super PAC
Le milliardaire et ancien maire de New York, Mike Bloomberg, a décidé de donner 18 millions de dollars au Democratic National Committee (DNC) au lieu d’instaurer un Super Political Action Committee (PAC). Ce dernier aurait dû dépenser des sommes illimitées pour affronter le président Trump par des campagnes publicitaires. Aux États-Unis, un Super PAC est une organisation qui regroupe les contributions des membres pour des campagnes. Elle utilise ces fonds en vue de campagnes en faveur ou contre les candidats, pour inciter à voter ou influencer la législation. Ces comités d’action politique indépendants peuvent s’engager dans des dépenses illimitées de campagnes publicitaires, mais ils ne sont pas autorisés à coordonner ou à financer les campagnes des candidats ni des partis.

DNC
Dans une note envoyée à Tom Perez, le président du DNC, l’équipe de Bloomberg a écrit : « Alors que nous avions envisagé de créer notre propre entité indépendante pour soutenir le candidat et tenir le président responsable, cette course est trop importante pour avoir de nombreux groupes concurrents avec de bonnes intentions mais qui ne sont pas coordonnés et unis dans la stratégie et l’exécution ».
L’argent offert par Bloomberg pourrait aider le DNC à renforcer ses opérations sur le terrain dans les États clés en vue des élections générales de novembre.

États clés
D’après les experts, les élections générales pourraient être déterminées à partir d’une demie douzaine d’États considérés comme étant des swing states. Six de ces États ont été remportés par Trump en 2016 : Arizona, Floride, Michigan, Caroline du Nord, Pennsylvanie et Wisconsin. Selon Barry Burden, professeur de science politique et directeur du Elections Research Center de l’Université du Wisconsin-Madison, ces États peuvent s’attendre à être bombardés de campagnes publicitaires d’ici le 3 novembre, jour d’élections. Burden a déclaré au magazine Newsweek que « la plupart de ces États sont des endroits qui ont été compétitifs au cours des dernières élections présidentielles ».
Ils sont toujours intéressants parce qu’ils semblent ouverts à des allers-retours d’un parti à l’autre. Il a aussi précisé que la Floride avait voté pour l’ancien président démocrate Barack Obama en 2012 avant d’élire le républicain Trump en 2016.

Jusqu’à maintenant, les sondages avaient démontré que si le candidat démocrate Joe Biden était élu, il gagnerait contre Trump en Floride. La moyenne de trois récents sondages dans l’État indique que Trump aurait une avance de 1,3 points sur Biden avec 49,0 contre 47,7.