ÉMEUTE DU 6 JANVIER  LA FLORIDE SUR LA SELLETTE

ÉMEUTE DU 6 JANVIER LA FLORIDE SUR LA SELLETTE


Par Sandra Belzile

La Floride est l’État comptant le plus d’arrestations reliées à l’émeute survenue au Capitole le 6 janvier 2021. Jusqu’à maintenant, 76 résidents floridiens ont été arrêtés, battant ainsi la Pennsylvanie avec 62 inculpés, le Texas 60, New York et le New Jersey 72 à leur deux.

Les accusés du Sunshine State qui ont participé au tumultueux soulèvement populaire pour objecter la défaite électorale de l’ancien président Donald Trump, également résident permanent de Floride, viennent de partout dans l’État, dont Tampa, Orlando et Miami. Âgés entre 20 et 72 ans, les émeutiers étaient autant des anciens militaires que des gens d’affaires, des parents au foyer et anciens candidats politiques.

Il faut noter que les liens entre la Floride et l’insurrection sont nombreux, dont la participation de membres des groupes d’extrême droite, profondément enracinés dans l’État, tels que les Proud Boys et Oath Keepers. Plus de 20 Floridiens inculpés pour avoir commis des violations lors de cette manifestation sont membres de ces groupes.

Proud Boys

Exclusivement réservé aux hommes biologiquement masculins, le regroupement américain Proud Boys est une organisation d’extrême droite, néo-fasciste. Non seulement elle promeut la violence politique aux États-Unis, mais elle s’y implique. 

Si le leader Enrique Torrio des Proud Boys est originaire et résident de Miami, le fondateur du groupe est un citoyen canadien, originaire de l’Angleterre !

Galvin Miles, fondateur du groupe, est un écrivain, podcasteur et commentateur politique d’extrême droite canadien qui a déménagé aux États-Unis en 2001. Son organisme, formé en 2010, a été désigné comme groupe terroriste au Canada le 3 février 2021. Miles a déjà déclaré que les membres de son groupe sont pratiquement à 100 % des supporteurs de l’ancien président Trump. Ils sont nombreux à avoir participé à l’Assaut du Capitole du 6 janvier 2021. Quant au leader Torrio, il avait été emprisonné deux jours avant l’insurrection du 6 janvier en raison d’un délit de destruction de biens lors d’une marche pro-Trump. Il a été récemment libéré.

Oath Keepers

Le groupe des Oath Keepers est aussi un mouvement américain d’extrême droite, dont ses milices sont anti-gouvernement. Ils résistent au gouvernement fédéral des États-Unis en revendiquant la défense de la constitution américaine. Le groupe paramilitaire a été fondé en 2009.

Accusés

Le 13 janvier dernier, Stewart Rhodes, le chef des Oath Keepers, a été arrêté à la suite de multiples accusations lors de l’insurrection, dont sédition. Et le 20 janvier, un dirigeant et organisateur des Proud Boys a été arrêté en Floride alors que le FBI est toujours à la recherche d’un émeutier fugitif de Lakeland, situé à l’est de Tampa.

Au pays, les Proud Boys et les Oath Keepers représentent plus de 300 partisans de Trump inculpés sur les plus de 700 accusés.

Congrès fédéral

Après que des partisans de Trump aient pris d’assaut le Capitole, le Congrès des États-Unis a repris la session pour voter sur la confirmation des votes du Collège électoral. Parmi les 13 membres de Floride à la Chambre et au Sénat, qui ont voté contre la confirmation du vote du Collège électoral, figurent le sénateur Rick Scott et le représentant Matt Gaetz. Le sénateur Marco Rubio, dont le poste est en élection en novembre prochain, a voté pour.