Trump, Giuliani et associés
Tampa, Florida, USA downtown skyline on the bay at dawn.

Trump, Giuliani et associés


Par Sandra Belzile

Rudy Giuliani, l’avocat du président Trump, est dans l’eau chaude au même titre que son patron.

Giuliani est accusé d’avoir agi uniquement dans l’intérêt de son client et de ne pas avoir représenté les États-Unis en passant des mois à enquêter sur de fausses accusations de corruption contre l’ancien vice-président Joe Biden, l’un des principaux candidats à l’investiture démocrate pour 2020, et son fils Hunter Biden, qui siégeait au conseil d’administration d’une société ukrainienne de pétrole. Il est aussi accusé d’avoir entretenu une fausse théorie concernant l’ingérence russe lors des élections 2016, prétendant que des preuves étaient conservées sur un serveur en Ukraine. Cette attitude avait pour but de défendre Trump dans l’enquête menée par Robert Mueller sur l’ingérence électorale russe.

 

Quiproquo

Lors d’un entretien téléphonique avec le président ukrainien Zelensky, Trump lui aurait demandé d’aider à l’enquête sur les Biden et de s’entretenir avec Giuliani pour discuter du sujet, indépendamment du fait qu’il n’ait aucun pouvoir officiel avec le gouvernement en tant qu’avocat personnel de Trump. De plus, ce dernier aurait retenu une remise d’argent à l’Ukraine, faisant entrave à une entente d’aide militaire accordée par les États-Unis, dans le but de mettre de la pression sur Zelensky pour qu’il ouvre l’enquête sur les Biden et qu’il l’annonce publiquement.

 

Associés

Deux associés de Giuliani, qui travaillaient avec lui sur l’enquête en Ukraine, sont accusés d’avoir favorisé les transactions monétaires russes dans les campagnes électorales aux États-Unis. Lev Parnas et Igor Fruman ont plaidé non coupables aux violations financières lors de la campagne. Les deux hommes d’affaires sont établis en Floride, sont nés en URSS et ont leur citoyenneté américaine.

Reste à savoir si Giuliani est en danger. Même si rien ne l’implique dans cette accusation, elle signale toutefois un mauvais présage pour lui d’après Ryan Lucas de la National Public Radio (NPR), qui couvre les affaires du département de la justice.

 

Passé

Politicien, avocat et conférencier, Giuliani a été maire de New York de 1994 à 2001.  Il est reconnu pour avoir apporté des améliorations majeures à la ville en termes de qualité de vie et de réduction de crimes violents. Il s’est présenté comme sénateur et un diagnostic de cancer l’a obligé de mettre un terme à sa course. Il est ensuite demeuré dans le monde des affaires avant de devenir l’avocat de Trump en 2018.

Ses deux associés  de l’URSS ont travaillé ensemble dans des projets d’affaires et d’intervention au niveau politique et sont aussi reconnus pour leur implication dans des œuvres de charité juives aux États-Unis, en Ukraine et en Israël. En 2018, Parnas et Fruman ont engagé Giuliani comme consultant pour supposément mettre en place une entreprise de sécurité.

Elle aurait étrangement été dissoute en 2014 par les autorités floridiennes pour avoir omis de déposer un rapport annuel. Giuliani a plus tard envoyé les deux hommes en Ukraine en 2018 pour rechercher des informations préjudiciables sur les rivaux politiques de Trump.

 

Chambre

Ce branle bat de combat, impliquant le président Trump, son avocat Giuliani, les associés Parnas et Fruman et l’Ukraine, a permis à la chambre des représentants des États-Unis de déclencher un processus de destitution du président.