BOIRE VERT
[email protected]

BOIRE VERT


Par Natalie Richard Sommelière/Animatrice/Vins au féminin

Pas seulement pour célébrer la semaine de la St-Patrick, mais parce que la planète en a besoin et qu’a nous aussi ça nous fait du bien.

Tout comme pour les aliments transformés, il existe sur le marché des vins qui sont fabriqués en usine, dans un contexte de production de masse et qui contiennent une grande liste de produits ajoutés, incluant souvent plus de sucre et plus de sulfites que nécessaire.

Un vin de fabrication de masse peut contenir plus de 60 additifs approuvés par la FDA pour ajuster la couleur, l’acidité, la texture en bouche et même le goût. Et la réglementation n’oblige pas encore qu’ils soient indiqués sur l’étiquette.

On peut se demander si c’est vraiment juste une surdose de sulfites qui donne mal à la tête. Quand on consomme majoritairement les vins de cette catégorie, le résultat sur notre bien-être et sur notre santé est équivalent à celui de se nourrir régulièrement d’une alimentation industrielle plutôt que d’aliments frais, naturels et sains.

Comment reconnaître un vin de masse
ou de marketing?

C’est plus simple que l’on pense, c’est même une question de logique. Quand le nom du vin est 50 shades of Gray ou Blanc de Bleu parce qu’on y ajoute une saveur de bleuet, on peut s’imaginer qu’il n’est pas issu du terroir. Quand le nom des vignerons est écrit sur la bouteille, on sait que le vin a été élaboré par eux dans leur vignoble, ils indiquent parfois même le terroir d’où proviennent les raisins et à quel moment ils ont fait les vendages. Quand c’est indiqué « Mis en bouteille à la propriété » avec l’adresse, c’est aussi un bon gage d’authenticité.

Si vous avez envie de vivre la différence, voici deux excellents choix à découvrir.

Benziger Chardonnay Sonoma (11,97 $)
Ce vignoble familial est certifié en biodynamie depuis 2000 et s’applique toujours à produire des vins de qualité. Son chardonnay est bien rond en bouche avec des notes de poire, pêche et abricot et la petite touche beurrée des chardonnays californiens.

Bonterra Merlot (12,99 $)
De Mendocino, cette ligne bio a été lancée en 1991, leur merlot est soyeux sur des notes de cassis, vanillé et légèrement torréfié avec des tannins charnus.

Les vins suggérés sont disponibles près de chez vous, dans le Sud de la Floride.

Contact : [email protected]
Bookings : vinsaufeminin.com