Les rosés de l’été


Par Natalie Richard Sommelière/Animatrice/Vins au féminin

Dès que les rayons de soleil réchauffent la terrasse, on rêve d’y passer de longs moments, en bonne compagnie et avec une bonne bouteille de rosé bien frais. Le rosé invite à la détente, à la convivialité et aux vacances. S’il est parfait à l’apéro et avec la pizza, les cuvées plus gastronomiques accompagnent à merveille les crustacés comme les scampis, le crabe et le homard. On l’aime car il représente le soleil, la Provence et le bonheur de relaxer entre amis, mais aussi parce qu’il est frais, facile à boire et qu’il peut s’adapter à toute occasion.

Génération « rosé »

L’engouement pour le rosé a fait le tour du monde au cours des dernières années, si bien qu’il est le deuxième plus grand vendeur en France, derrière le vin rouge. Et si vous avez tendance à relever un sourcil en lisant ceci, c’est que ça n’a pas toujours été ainsi. À une certaine époque, le vin rosé se présentait comme un sous-produit du vin rouge, alors qu’on saignait les raisins en début de macération pour extraire un premier jus (rosé) dans le but de concentrer les arômes des raisins destinés à faire du vin rouge. Ce principe est révolu ! Aujourd’hui, les vignerons cultivent des raisins spécifiquement destinés au vin rosé, qu’ils vont cueillir et vinifier en fonction de produire un excellent vin. Le marché est devenu très compétitif et de plus en plus de domaines introduisent un vin rosé dans leur gamme. Même les stars s’y intéressent. En plus de Brad Pitt et Angelina Jolie qui ont leur vignoble en Provence depuis plusieurs années, qui produit le Miraval, l’an dernier Jon Bon Jovi a élaboré une cuvée dans le Languedoc, avec l’ancien joueur de rugby Gérard Bertrand, le rosé Diving into Hampton Water qui s’est mérité 90 points du Wine Spectator. Voici d’autres belles suggestions à essayer sur le balcon, dans le jardin, à la piscine, sur la plage ou en bateau. 

Rosé d’Anjou (11,99 $)

Originaire de la Loire, un assemblage de gamay et grolleau. Frais et léger, parfait avec des rillettes et des champignons farcis au fromage de chèvre frais. 

La Galinière Ste-Victoire 2017 

(16,99 $)

Un rosé de Provence cultivé au pied de l’emblématique Mont Sainte-Victoire. Notes de melon et lime en finale et assez de corps pour accompagner le repas.

Mathilde Chapoutier Grand Ferrage Provence Rosé 2017 (23,49 $)

Belle sélection de la fille du renommé Michel Chapoutier, 8ème génération de l’empire familial, elle élabore un rosé provençal classique, comme on les aime ! Avec des notes d’agrumes, de fraise et de pêche sur une finale un peu saline.  

Les vins suggérés sont disponibles près de chez vous, dans le Sud de la Floride.

Suivez-moi en direct sur  

Twitter@natalierichard

Instagram@nrartdevivre

Pour aimerMa page Facebook – NR Art de Vivre

Contact:[email protected]

Booking :vinsaufeminin.com