Gâchis

Gâchis


Par le soleil de la floride

Qui veut de la troisième place de la division Atlantique donnant droit aux séries éliminatoires ? Les deux principaux aspirants, Toronto et Floride du Sud, jouent à qui perd.

Pendant que les Leafs viennent de céder cinq de leurs huit dernières rencontres, les Panthers eux ont raté la possibilité de les devancer en encaissant sept revers en neuf parties. Tout s’est écroulé pour l’équipe du Sud de la Floride, qui avait connu leur meilleure séquence de la saison en remportant six victoires consécutives avant la pause du match des Étoiles.
Le Canadien, qui se maintenait très timidement dans la lutte, s’est limogé lui-même en s’inclinant dans ses quatre dernières sorties.
Avant le match du 17 février contre San Jose, les Panthers n’accusaient que quatre points de retard sur Toronto avec deux parties en main. Mais leurs performances sont tellement décevantes qu’on peut douter d’un solide redressement. Avant la longue pause de fin janvier, cette équipe dominait la Ligue nationale avec une moyenne de buts marqués de 3,67 par partie. Cette offensive est sérieusement tombée en panne depuis le premier janvier avec une piètre production de seulement sept buts lors de ses sept derniers revers.
Les Panthers pourraient rejoindre les Leafs au cours des prochaines parties puisqu’ils affronteront (après San Jose le 17 février) Anaheim, Los Angeles, Las Vegas, Arizona. Ce sont quatre matchs sur la route pendant que Toronto croiseront le fer deux fois avec les Penguins cette semaine, puis Caroline et Tampa. Le 27, la rencontre de ces deux rivaux en Floride pourrait avoir une influence importante sur cette bataille pour le troisième rang.

Des changements
Devant la disette de son équipe (surtout si le 17 février a été un revers devant une formation privée de plusieurs joueurs importants), le directeur-gérant Dale Tallon pourrait modifier ses plans. Selon le chroniqueur Bruce Garrioch, les Panthers se départiraient de Dadonov, Hoffman, Trocheck, dans le but d’obtenir des choix de repêchage parmi les dix premiers. Les rumeurs se multiplient jusqu’à la veille du 24 février, dernière journée des transa-ctions.
On sait que Dadonov et Hoffman deviendront agents libres le 1er juillet et feront de la surenchère pour obtenir quelques millions de plus à leur présent contrat.
Hoffman touche 5,2 millions par saison et Dadonov quatre millions. L’un des deux devra partir puisque les Panthers n’ont plus suffisamment d’espace salarial pour satisfaire les deux marqueurs. Toutefois, si Tallon liquide ces trois joueurs on peut se demander quand les Panthers réussiront à atteindre les éliminatoires.
Cette équipe n’est pas dans une situation pour régresser si on compte de la difficulté à attirer les amateurs. Les mauvais contrats accordés à trop de joueurs, dont celui de 10 millions de dollars à Sergei Bobrovsky, Aaron Ekblad et Keith Yandle, pèsent maintenant très lourd.

Cette équipe se retrouve donc dans un véritable piège.