Attention aux Flyers
ice hockey sport players comptetition concpet

Attention aux Flyers


Par Le soleil de la Floride

Personne ne les a vus venir. Ils ont commencé leur saison en dents de scie et les analystes les considéraient comme des négligés, dont les chances de prendre part aux éliminatoires étaient plutôt minces.

Après avoir remporté leurs deux premières parties, ils ont encaissé quatre revers puis gagné trois fois avant de subir deux autres échecs.
Leur nouvel entraîneur Alain Vigneault n’aimait aucunement ce qu’il voyait et avec sa longue expérience, il n’allait pas lésiner pour modifier son alignement. Vigneault a rapidement réagi en disant publiquement que ses vétérans Giroux et Voracek devaient en donner plus, tout comme son nouveau joueur de centre Hayes.
L’entraîneur ne s’est pas contenté de jaser. Il a modifié son alignement et a partagé le talent sur trois trios puisqu’il possède plein de patineurs polyvalents.
L’an dernier, Couturier-Giroux-Voracek étaient la force de frappe, mais les autres lignes d’attaque ne parvenaient pas à combler les autres besoins offensifs. Vigneault compte plusieurs jeunes recrues plein de talent et il a décidé de leur faire confiance. Ce qui fait que depuis quelques semaines, Couturier est entouré du prospect suédois Oskar Lindblom, 23 ans, qui, à sa première saison, a déjà huit buts et six passes, et de l’excellent Travis Konecny qui montre déjà une fiche de huit buts et onze passes, ce qui le place au premier rang des marqueurs. Konecny a récolté 24 buts à chacune de ses deux dernières saisons et il est en route pour un sommet de 30 buts cette année. Giroux et Voracek ne forment plus le duo éternel qui menait l’offensive des Flyers depuis quelques saisons. Voracek est devenu l’ailier du nouveau venu Kevin Hayes, trio complété par une recrue de 21 ans, Carsen Twarynski un patineur rapide.
Twarynski n’a qu’un but à sa fiche mais son entraîneur tient à le voir aux côtés de Voracek et Hayes en raison de sa robustesse et sa façon de déranger l’adversaire.
Le capitaine Claude Giroux se retrouve donc avec James van Reimsdyk et Joel Farabee sur un troisième trio.
Alain Vigneault tient à partager son talent et depuis les modifications apportées, son équipe est, avec les Capitals de Washington qu’ils affronteront mercredi, la plus productive du circuit ayant récolté onze points sur une possibilité de 12 à ses six derniers départs. Les Flyers sont bâtis pour aller loin, plus loin que l’estimaient tous les connaisseurs avant octobre. Sur les 21 joueurs, seulement trois mesurent moins de six pieds dont deux sont à 5’ et 11’’. Leur défensive est jeune et efficace. Philippe Myers, de Moncton, 6’ et 5’’ et 209 livres, n’a joué que six matchs jusqu’ici mais il vient d’égaler un record de Mark Howe en 1979, en marquant un but à chacun de ses trois derniers matchs. Myers est déjà l’un des hommes de confiance de son entraîneur.
Alain Vigneault ne montre aussi aucune inquiétude avec Ivan Provorov, 22 ans, un talent naturel, Travis Sanheim, 23 ans, et Shayne Gostisbehere, 26 ans. Les Flyers ont finalement l’an dernier réglé leur éternel problème en embauchant le jeune gardien de 21 ans, Carter Hart, dont la moyenne est de 2,71. Il est bien appuyé par le vétéran Brian Elliott qui, lui, montre un 2,88.

Effectivement personne n’avait porté une attention particulière aux Flyers que l’on considérait comme des négligés. Mais en s’y arrêtant et en les regardant jouer comme on les a vus dominer le Canadien et arracher la victoire aux Bruins, dimanche, pas de doute que les Flyers vont mêler les cartes et pourraient bien pousser quelques équipes des éliminatoires dont les Panthers et le Canadien.
Ils occupent le troisième rang de la division Métropolitaine.