Autre erreur de Timmins
Source: Wikipedia : https://www.youtube.com/watch?v=voOWAU3y8tE. Author: Veikkaus

Autre erreur de Timmins


Par le soleil de la floride

Lors des matchs présaison, la faune journalistique montréalaise et les partisans du Canadien s’emballaient devant les performances de la recrue Jesperi Kotkaniemi.

Tous estimaient que le chef recruteur du CH, Trevor Timmins, avait enfin réclamé un surdoué lors du repêchage de juin 2018.

La majorité de ces optimistes commencent à douter bien qu’ils évitent de faire des comparaisons avec d’autres juniors tels Brady Tkachuk et même Filip Zadina, qui vient de se joindre aux Red Wings de Détroit.
Le dossier du joueur des Sénateurs d’Ottawa est plus que révélateur et laisse le joueur du Canadien bien loin derrière lui.
À sa première saison, Tkachuk avait compilé 45 points dont 22 buts en 71 matchs comparativement à 11 buts et 23 passes en 79 parties pour le Finlandais.
Cette saison, l’écart entre les deux joueurs ne tient pas du tout la route.
Après 22 rencontres, avant d’être blessé, Kotkaniemi a commencé à laisser de sérieux doutes chez ceux qui le voyaient, il y a deux ans, comme une prise de grande qualité par le Canadien.

Il n’a touché la cible que trois fois et a récolté deux passes comparativement à Tkachuk qui montre un dossier impressionnant de 11 buts et huit passes en 33 départs.
À son entrée à Ottawa, l’ailier de 19 ans avait marqué neuf buts et obtenu sept passes à ses seize premiers matchs dans la Ligue nationale.
Quant à Zadina, qui a passé la saison dernière dans la Ligue américaine, il vient d’accumuler six points en huit parties. Zadina avait déclaré lors de son admission dans l’organisation des Wings que Montréal et Ottawa regretteraient de l’avoir ignoré.

Brady Tkachuk montre depuis qu’il porte le chandail des Sénateurs, une fougue, une agressivité et une audace à la Brendan Gallagher. Il ne rate jamais une occasion de foncer vers le but comme le fait le joueur du Canadien. Il est un guerrier, contrai-rement à Kotkaniemi. Il ne recule devant aucun autre joueur et il est constamment au centre de l’action.
Lorsque l’on fait une comparaison entre ces deux joueurs, il est évident que Trevor Timmins s’est fourvoyé une fois de plus.

Comme il l’a fait en 2015 en préférant Noah Jullsen plutôt que Sebastian Aho, et auparavant en réclamant les Nikita Sherback, Micheal McCarron, Alex Galchenyuk, Nathan Beaulieu, Jarred Tinordi et Louis Leblanc, tous des joueurs peu talentueux et dont la carrière dans la Ligue nationale a été courte ou limitée à des rôles de réservistes.
Plus tôt que tard, même en ce moment, de toute évidence, le directeur gérant des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, doit rire dans sa barbe et dire un grand merci à Trevor Timmins d’avoir choisi Kotkaniemi au troisième rang alors qu’il était classé 13ème par les recruteurs de la Ligue nationale.

Le Canadien désirait un joueur de centre dominant.
De toute évidence ce joueur ne sera pas Jesperi Kotkaniemi.