Une équipe d’exception
ice hockey player in action kicking with stick

Une équipe d’exception


Par Le soleil de la Floride

La première tranche de dix matchs de la Ligue national est complétée. Plusieurs équipes surprennent avec des performances auxquelles on ne s’attendait pas.

 

Les Sabres de Buffalo et les Oilers d’Edmonton, dirigés par de nouveaux entraîneurs, impressionnent avec leur régularité.

La présente saison est d’autant intéressante parce que les prévisions des spécialistes sont plutôt chamboulées. Que les Leafs de Toronto et le Lightning de Tampa roulent sur seulement trois roues déçoivent leurs partisans.

Faut dire que le calendrier de la Ligue nationale est mal foutu comme jamais pour plusieurs équipes.

Lorsque le Canadien a lessivé l’équipe torontoise 5-2, elle était privée de John Tavares, l’un de ses meneurs et en elle était à son quatrième affrontement en six jours. C’était suffisant pour que le Canadien de Montréal déchiquette cette équipe en troisième période. Sans oublier que c’est le gardien auxiliaire qui était d’office, sans aucune victoire encore.

Reste qu’il y a quelque chose qui ne roule pas normalement chez les Torontois. Les rumeurs laissent entendre que l’entraîneur Mike Babcock n’est pas prisé par tous ses ouailles.

On verra au cours des prochaines semaines si cette formation se redressera pour faire la lutte aux Sabres et les Bruins.

Le nouvel entraîneur des Sabres, Ralph Krueger, a de toute évidence imposé un système d’équipe pour que chaque joueur travaille en fonction du groupe plutôt que pour ses statistiques personnelles. Les résultats sont plus que positifs puisque cette formation dominait le circuit avec 19 points sur une possibilité de 24 avant les matchs du mardi 29 octobre.

Si Buffalo, Colorado, Edmonton et bien sûr Washington peignent l’image au déroulement du premier mois, l’équipe qui impressionne le plus depuis le début octobre est celle des Bruins de Boston qui refuse de perdre.

En 11 matchs, les finalistes de la dernière Coupe Stanley n’ont subi qu’un revers en temps régulier. Si cette équipe est capable d’éviter les blessures chez des joueurs dominants, il ne faudrait pas se surprendre qu’elle occupe le premier rang sur une longue période de la présente compagne.

Pendant que Bergeron-Marchand-Pastrnak forment le meilleur trio de la Ligue nationale, cette équipe compte, depuis le début des hostilités, sur le meilleur gardien du circuit en Tuukka Rask, qui a gagné ses cinq départs.

Jaroslav Halak, son auxiliaire, complète le duo le plus efficace de la LNH.

Les statistiques de Rask dépassent la norme avec 1,48 but accordé par match et une moyenne de 0,952 d’efficacité.

Si les Bruins comptent sur l’une des meilleures défensives, leur première ligne d’attaque fait peur. Lors du massacre de 7-2 contre les Rangers, lundi dernier, les trois meneurs de l’attaque ont récolté 13 points,

Bergeron enfilant un tour du chapeau tandis que Pastrnak accumulait cinq passes. Tout un exploit !

Les Bruins de Boston ne seront pas facile à déloger avec autant de meneurs.