HUBERDEAU FERA SAUTER LA BANQUE
[email protected]éepouliot

HUBERDEAU FERA SAUTER LA BANQUE


Par le soleil de la floride

Lorsque se terminera son présent contrat en 2022-2023, Jonathan Huberdeau fera sauter la banque.

Il deviendra alors l’un des joueurs possédant le plus important revenu de la Ligue nationale.
L’ailier des Panthers connaît présentement les meilleurs moments de sa carrière de huit ans. Ses performances lui ont permis de se hisser au huitième rang des marqueurs du circuit, à 10 points de Connor McDavid, le meneur. À ce rythme, s’il évite les blessures, il atteindra le cap des 100 points alors que l’an dernier il en avait récolté 92.
Jonathan Huberdeau est devenu cette saison le dynamo de son équipe, lui qui occupe le sixième rang des marqueurs et flirte avec les meilleurs joueurs tels les McDavid, Draisailt, Pastrnak, Marchand et MacKinnon.
Le dimanche 29 décembre dernier, face au Canadien, il a épaté la galerie avec deux buts et deux passes, ce qui lui donnait une récolte de 16 points à ses six derniers matchs. En 38 parties, il montre un dossier des 53 points dont 16 buts. En compagnie de Barkov et Dadonov, il forme l’un des meilleurs trios de la LNH.

De la façon dont il noircit les sommaires, Huberdeau pourrait bien devancer Vincent Lecavalier (108 points) et Martin St-Louis (102 points), les deux derniers Québécois à avoir franchi les 100 points en une saison.
Aussi, l’athlète de St-Jérôme deviendra le meilleur marqueur de l’histoire des Panthers de la Floride. Présentement avec 412 points dont 141 buts,
il n’est qu’à sept points du record d’Olli Jokinen.
Jonathan Huberdeau est l’un des joueurs les plus sous-estimés du circuit. Si au cours des dernières années Aleksander Barkov était reconnu comme le meneur de son équipe, il faut admettre que cette saison son ailier est devenu le catalyseur de cette attaque.

Ses 37 passes sont seulement quatre de moins que le meilleur joueur qu’est McDavid. Si ses exploits le réjouissent, Jonathan souhaite davantage autre chose. « Je ne me préoccupe pas vraiment de mes statistiques. Ce que je tente de faire, c’est surtout d’apporter une contribution soutenue à l’équipe dans le seul et unique but d’obtenir une place dans les séries de fin de saison, » dit-il.

La plus grande habileté de Jonathan Huberdeau est sûrement sa vision et sa capacité à trouver ses coéquipiers dans la zone payante. Depuis 2017-2018, il a cumulé 138 mentions d’aides, ce qui le place au 15ème rang, à une seule passe de Leon Draisaitl et Artemi Panarin.

Il sera sûrement le représentant de son équipe lors du match des Étoiles à St-Louis. À 5,9 millions par saison, dans l’échelle salariale de la Ligue nationale, Jonathan Huberdeau est probablement la meilleure aubaine du circuit !

À la fin de la saison 2023, lorsque prendra fin son présent contrat, le numéro 11 des Panthers deviendra joueur autonome sans restriction.

Pas de doute qu’une majorité de formations lui présenteront des offres qui dépasseront très largement les contrats les plus hauts actuellement.