TRANCHES DE BONHEUR

TRANCHES DE BONHEUR


Par Sandra Belzile

Vous vous demandez « Il est où le bonheur ? ». Comme raconte la chanson, « Il est là le bonheur, il est là… ». Et on a l’occasion de le ressentir dans de petites choses qui nous procurent du plaisir et de grands bienfaits. En voici quelques-unes :

Écouter de la musique
Il est important d’écouter de la musique. Des études ont démontré que la musique aide à stimuler l’humeur posi-tive et à éloigner la dépression.
Vous ruminez dans vos pensées ? Écoutez votre musique préférée ! Un changement d’état s’effectuera. Mais attention à celle que vous choisissez, car d’autres musiques pourraient avoir un effet stressant, provoquant justement de la rumination ou des émotions négatives. D’après Daniel Levitin, professeur de psychologie de l’Université McGill à Montréal effectuant des recherches sur le sujet, c’est que notre sélection musicale pourrait moduler notre fréquence cardiaque et l’activité des réseaux neuronaux de notre cerveau. Alors soyons judicieux dans nos choix musicaux en recherchant un effet calmant. Mais ce qui l’est pour l’un ne l’est pas nécessairement pour l’autre… Selon le chercheur, l’effet de la musique est très subjectif. Il importe donc de demeurer à l’écoute des sensations que la pièce musicale nous procure pour en retirer des bienfaits qui pourraient être nombreux, en plus de l’impact positif sur l’humeur : amélio-ration de la circulation sanguine et de la qualité du sommeil, soulagement de la douleur, diminution de l’appétit en mangeant, réduction des taux d’hormones reliées au stress comme le cortisol, augmentation de la performance à la course à pied ainsi que l’amélioration de la capacité à apprendre et à mémoriser des informations. Pourquoi ? Kim Innes, professeure d’épidémiologie à la School of Public Health de la West Virginia University, a signalé au Time que les systèmes neurochimiques et les structures cérébrales associés à l’humeur positive, la régulation des émotions, l’attention et la mémoire pourraient être « activés sélectivement » par la musique, de manière à avoir une foule d’effets bénéfiques. Alors écoutez de la musique !

Lire
D’après un bon nombre d’études, lire au quotidien rendrait plus intelligent. La lecture permet en fait d’aiguiser l’esprit tout en favorisant l’analyse critique et la capacité de se concentrer. En plus d’augmenter son vocabulaire en lisant, cette activité apaisante aide à réduire le stress puisqu’elle conduit vers une sensation de calme et de repos. Les chances de faire une dépression sont ainsi diminuées.
Avec son aptitude à améliorer la mémoire et la capacité d’attention, la lecture aide aussi à renforcer l’habileté à écrire. Elle ne sert donc pas uniquement à se divertir.
Lire quotidiennement nous rendrait également plus aimable et empathique, car plus on lit, plus l’ouverture d’esprit s’agrandit. Par ailleurs, la connectivité dans le cortex temporal gauche est accrue chez les lecteurs. Cette partie du cortex est responsable de la réception du langage. Même après que le lecteur ait déposé son livre, les effets demeurent dans son cerveau, lui permettant ainsi de se transformer.

Si la lecture ne fait pas partie de votre routine journalière, la bonne nouvelle est que la capacité de lire est une chose qui s’apprend en tout temps. Il ne suffit que de commencer !

Écrire
Nul besoin de prendre une classe de grammaire ou de littérature pour s’adonner à l’écriture. Que l’on cherche à mettre une idée en place, à exprimer des émotions ou établir un plan avec des buts précis, l’écriture est un outil avantageux. Les neurosciences confirment que la bonne vieille tradition d’écrire à la main comporte encore plus de bienfaits.
D’abord, écrire permet de mieux communiquer ses idées, surtout lorsqu’elles sont plus complexes, en structurant bien sa pensée et en trouvant les bons mots pour les partager. L’écriture permet aussi d’éliminer le stress en se libérant l’esprit par l’expression des idées et émotions, en plus d’être plus productif dans l’accomplissement des tâches à effectuer et des objectifs à atteindre lorsqu’ils se trouvent noir sur blanc.
Vous cherchez à assimiler des informations nouvelles et à parfaire des connaissances ? Écrivez-les ! Ceci permet, en vos propres mots, de confirmer votre niveau de compréhension et de constater votre progression. D’autres bienfaits tels que prendre de meilleures décisions, avoir plus de clarté et être plus heureux s’ajoutent à la liste.
Parmi les valeurs ajoutées de l’écriture à la main, on compte la facilité à apprendre. D’après un psychologue du Collège de Paris, Stanislas Dehaene, c’est qu’il y a une stimulation bien précise d’un circuit neuronal unique qui s’active au moment d’écrire à la main, facilitant ainsi l’apprentissage. En prenant des notes à la main, la mémoire s’améliore davantage comparativement à lorsque les notes sont prises au clavier, car ce neurone précis n’est pas activé. De plus, l’écriture accroîtrait l’expression créative et les bienfaits de tenir un journal au quotidien seraient similaires à la méditation puisque le geste d’écrire incite à être dans le moment présent avec l’action physique de tenir la main et le stylo, un acte méditatif d’après un article de l’auteur Barbara Bash, The Simple Joy of Wri-ting by Hand.

Pour conclure, à chacun son petit bonheur comportant de grands bienfaits… alors profitons-en !