BRANCHÉS MAIS RISQUÉS : LA PRÉVENTION AVANT TOUT…
Tampa, Florida, USA downtown skyline on the bay at dawn.

BRANCHÉS MAIS RISQUÉS : LA PRÉVENTION AVANT TOUT…


Par Danielle Beauchamp

Hé oui, neuf foyers sur dix sont connectés à Internet. Ceci signifie que les familles sont équipées de téléphones mobiles, de téléviseurs intellligents, de tablettes et d’ordinateurs. Depuis quelques mois, on se fait séduire par toutes sortes de gadgets qu’on peut ajouter aux fonctions de notre téléphone intelligent ; les transactions bancaires, démarrer sa voiture, tempérer le chauffage de la maison, mettre en marche le téléviseur, barrer les portes, allumer le foyer et j’en passe. En l’espace de dix ans seulement, les fréquences électromagnétiques ont décuplé.

Nous sommes dans l’ère des technologies. La parenthèse « COVID » a prouvé la néssicité de la communication virtuelle.
Plusieurs personnes ont fait l’acquisition de nouveaux équipements plus sofistiqués pour continuer à travailler de la maison. Les étudiants devaient correspondre avec leurs professeurs et collègues pour les travaux scolaires. Les familles et amis pouvaient échanger entre eux pour éviter la solitude et l’inquiétude. Les plateformes de communication visuelle ont pris d’assaut tous les réseaux Internet.
Mais savez-vous que plusieurs personnes subissent des inconforts en utilisant ces accessoires ? Ils vont percevoir la sensation de picotement dans la main qui tient la souris sans fil ou la manette de la télévision ou encore lorsqu’ils tiennent leur téléphone cellulaire. Des serrements à la tête et des picotements aux yeux, des bourdonnements aux oreilles, etc. C’est un signe que vos cellules entrent en communication avec ces fré-quences non désirées et créent des dommages.

Signaux à remarquer
Au tout début, les symptômes sont des serrements à la tête, migraines, pression aux oreilles, acouphène, fourmillements dans les mains, perte de mémoire, démotivation, hyperactivité, insomnie, cauchemar, crampes, jambes sans repos. Après quelque temps ces sensations deviennent de plus en plus dérangeantes comme les picotements aux yeux, raideur au cou et migraine, essouflements, pression au niveau de la cage thoracique, dépression, fatigue, humeur instable, agressivité, rhume et rhinite allergiques, envie d’uriner plus souvent, problème pulmonaire, brûlures à l’estomac. Et si nous continuons à faire la sourde oreille, les problèmes de santé s’aggravent vers la fatigue chronique, fibromyalgie, diverses déficiences du système immunitaire, cancer et autres maladies dégénératives.
Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour bénéficier d’un capital santé ; l’alimentation, l’exercice physique, la pensée positive, la cohérence cardiaque, un bon sommeil, la paix d’esprit. Mais pour profiter de tous ces efforts, il faut garder notre organisme au bon diapason.
Il faut cesser de le provoquer et de le surstimuler avec une trop grande décharge de fréquences électromagnéiques présentent dans nos maisons.
Le Dr Becker, récipendaire d’un prix Nobel, a affirmé en 2012 que la pollution électromagnétique est consiférée comme une catasctrophe bien supérieure au réchauffement de la planète et à l’augmentation de la pollution chimique environnementale.

Quand rien ne marche…
Je me suis intéressée au phénomène dans le cadre de ma pratique en naturopatie puisque je découvrais que la médecine et/ou la naturopatie ne pouvaient solutionner certains problèmes vécus. C’est ainsi que j’ai découvert les bienfaits d’une gamme de produits qui protègent des fréquences électromagnétiques.

Je me permets de vous inviter à visiter des témoignages intéressants sur le site : www.protectioncem.com