La cannelle : une épice magique

La cannelle : une épice magique


Par Danielle Beauchamp

La cannelle, l’épice magique aux saveurs et senteurs d’enfance, est l’une des plus anciennes épices connues. On mentionne son existence dans le plus vieux traité de botanique chinois datant d’environ 2 800 ans avant J-C. La cannelle pousse surtout au Sri Lanka et en Inde et c’est l’écorce qui est utilisée.

La cannelle est traditionnellement utilisée dans le traitement des troubles digestifs comme la gastroentérite, la nausée, les fermentations intestinales ainsi que pour les parasitoses, vaginite, cystite bactérienne, résistance à l’insuline et lors de grande fatigue. La cannelle est efficace particulièrement contre le staphylocoque doré et la candidose. Elle facilite la digestion, combat les flatulences et apaise les crampes menstruelles. Elle réchauffe le corps en cas de refroidissement en stimulant la circulation sanguine.
La cannelle est au centre des pres-criptions des médecins chinois. En effet, son pouvoir antiseptique polyvalent, anti-infectieux et antibactérien à très large spectre d’action et à action puissante détruit 98 % des bactéries pathogènes. Elle peut aider à combattre le rhume, la grippe, la bronchite.
C’est un booster d’énergie sur le plan physique et psychique. Elle facilite la concentration et la mémorisation. Elle est aussi un puissant tonique du système nerveux sympathique et elle serait aphrodisiaque… Surtout chez les hommes. La poudre extraite de l’écorce du cannelier figure au quatrième rang des aliments les plus antioxydants, capables de lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement de l’organisme. Sa concentration, notamment en proanthocyanidines, frôle le record : 20 fois plus que la canneberge ! Épice de longue vie ? Sans doute. Ses vertus anti-inflammatoires font d’elle une alliée du quotidien pour soulager les douleurs d’arthrose, protéger le système cardiovasculaire et réduire certaines inflammations.

Elle est anti-diabétique car elle contient une molécule d’aldéhyde cinnamique qui améliorerait la sensibilité à l’insuline sur les récepteurs cellulaires, donc, une meilleure gestion des sucres au niveau sanguin.

Par le fait même, il y aura une baisse de triglycérides et de cholestérol. Une consommation de 1 à 2 cuillères à soupe rase de cannelle par jour ferait baisser la tension artérielle.

Trucs pour la consommer
Insérer de la cannelle en poudre dans une salière et saupoudrer les crêpes, les gaufres, les tisanes, les desserts au quinoa ou au riz, sur des courges cuites au four et même sur le poulet ou le canard.

Tremper les fruits frais (pommes, poires, bananes) dans la poudre de cannelle, c’est délicieux.

GROG hivernal : Infusion de thé noir, bâton de cannelle, rondelles d’oranges, un peu de miel. Mettre le tout dans un chaudron et réchauffer sans bouillir. Retirer et attendre 10 minutes. Verser et boire.

Fruits à la cannelle : Éplucher 2 oranges et 1 banane, les tailler en rondelles fines dans une assiette, saupoudrer de cannelle (1 cuillère à soupe) et ajouter une tasse de pignons grillés.

Bouchées gourmandes : Mélanger 2 cuillères à soupe de miel, 1 cuillère à soupe de cannelle et 2 cuillères à soupe d’eau. Chauffer doucement en mélangeant. Verser sur 6 cuillères à soupe de noix, noisettes et amandes concassées, malaxer. Façonner des boules de la taille d’une noix, aplatir et cuire 15 mn à 180 °C entre deux feuilles de papier sulfurisé.

Pour me joindre, visitez le site daniellebeauchampnaturopathe.com